Société
URL courte
0 446
S'abonner

Pour ne pas être victime d’escroquerie sur WhatsApp, un spécialiste recommande dans une interview à l’agence Prime de ne pas cliquer sur les liens de promotions, d’éviter de fournir des données personnelles à des inconnus et de ne pas transférer les messages.

La grande majorité des escroqueries sur WhatsApp se produisent par le biais de l'ingénierie sociale, lorsqu'un texte invite un utilisateur à cliquer sur un lien ou à télécharger un fichier, a déclaré Ilya Loïevski, directeur adjoint du Système russe de qualité (Roskatchestvo), dans une interview accordée ce 24 août à l'agence Prime.

«En règle générale, les malfaiteurs utilisent de grands noms d'entreprises, par exemple Google, Apple, Facebook, des sujets d'actualité comme le Covid-19 en ce moment, ou des offres très attrayantes (l'année dernière c'était une "promotion" d'environ 1.000 gigaoctets d'Internet gratuits pour le 10e anniversaire du service). Les escrocs falsifient souvent les profils officiels WhatsApp en copiant le nom et le design», explique-t-il.

«Si l'on vous demande de fournir des informations très personnelles, par exemple, numéro de carte bancaire, compte, date de naissance, mots de passe: c'est un piège. Personne ne vous demandera jamais ces données, pour de bonnes raisons», note le spécialiste.

Ne pas transférer les messages

M.Loïevski recommande également d’être prudent lorsqu’un interlocuteur propose de transférer un message à plusieurs contacts afin de mettre à jour la messagerie ou les emojis, de confirmer votre activité ou de continuer à utiliser l'application gratuitement.

«En transférant des messages à d'autres, vous contribuez à la propagation de l’escroquerie. De plus, ces messages, en règle générale, contiennent un lien de phishing et quand vous cliquez, tout peut arriver, y compris le téléchargement de logiciels malveillants et le vol de vos informations personnelles et de paiement», clarifie-t-il.

Ilya Loïevski conseille de désactiver le chargement automatique des fichiers multimédias dans les paramètres et de ne pas accepter les fichiers de contacts inconnus.

Lire aussi:

Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Pfizer va réduire temporairement ses livraisons de vaccin en Europe
Tags:
piratage, escroquerie, WhatsApp
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook