Société
URL courte
318
S'abonner

Des habitants d’un même immeuble d’une grande ville russe, inquiets de la longue absence de leur voisine, ont alerté la police. Celle-ci a découvert son corps momifié dans l’appartement qu’elle partageait avec son fils.

Un habitant d’Ekaterinbourg, dans l’Oural, a vécu près d’une année à proximité du corps de sa mère, ont établi des policiers avertis par des voisins qui n’avaient pas vu la femme depuis longtemps, rapporte l’agence de presse URA.ru citant le service de presse de la police régionale.

Des secouristes ont fracturé la porte de l’appartement de cette femme, née en 1935, qui vivait avec son fils, né en 1985. Ils y ont découvert son corps momifié.

Un fils présentant des troubles

Son fils a vécu à côté du cadavre pendant un an. L’homme était suivi régulièrement par des médecins, ne parlant guère et ne sentant pas les odeurs.

Une expertise médico-légale devra établir les causes exactes de la mort de la femme. Des porte-paroles du Comité d’enquête russe, qui a été saisi du dossier, ont déjà constaté l’absence de signes évidents de mort violente.

Lire aussi:

Véhicules endommagés, poubelles incendiées, tirs de mortiers d’artifice: nuit agitée pour les policiers de l’Oise
Netanyahou accuse l'Iran de l'attaque d'un navire israélien et promet de riposter
Couvre-feu: Macron demande aux Français de «tenir encore quelques semaines»
Trump évoque «la catastrophe énergétique» aux USA et la dépendance au pétrole russe sous Biden
Tags:
cadavres, Ekaterinbourg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook