Société
URL courte
6178
S'abonner

Après avoir passé ses vacances en Sardaigne, une famille française a essayé de ramener deux kilogrammes de sable en souvenir. Contrôlés à l’aéroport, ils se sont vus infliger une amende de 1.000 euros pour cet acte interdit par la loi italienne visant à préserver l’environnement.

Une famille française a tenté de rapporter du sable en souvenir de l’île italienne de la Sardaigne mais a dû payer une amende de 1.000 euros, relate Sardegna Live. 

La présence de six sacs de sable dans leurs bagages a été découverte lors d’un contrôle à l’aéroport de Caligari-Elmas. Le poids total du sable emporté s’élevait à deux kilogrammes.

Écrites à la main, des notes y étaient jointes avec les lieux d’où provenait chaque paquet, notamment de Capriccioli (Arzachena), Is Arutas et Maimoni (Cabras), Putzu Idu (San Vero Milis), S’archittu (Cuglieri) et de Coaquaddus (Sant’Antioco).

Impact sur la nature

La Sardaigne interdit d’emporter du sable de ses plages insulaires pour préserver l’environnement.

«Ces comportements non seulement nuisent à l’environnement mais compromettent l’entretien du littoral destiné au développement durable du tourisme en Sardaigne», précise un communiqué des autorités locales.

Attristés par la nécessité de payer une amende, les touristes ont affirmé avoir ignoré le préjudice porté, indique une association sur Facebook qui a également relayé l’incident.

Lire aussi:

Manifestations anti-pass sanitaire: la liberté de la presse «entravée»
Empoisonnement présumé de Navalny: les services secrets russes connaissent «une partie de la vérité»
«Pas le droit de marcher sur leur trottoir»: le tournage d’une série Netflix à Paris pose problème aux habitants
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
Tags:
Sardaigne, amende, touristes, Français, sable
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook