Société
URL courte
Par
Campagne présidentielle 2020 aux États-Unis (67)
81215
S'abonner

Une Texane a déclaré qu'elle en avait tellement assez du soutien de son mari à Donald Trump qu'elle le quitterait s'il ne votait pas pour l’adversaire de ce dernier, Joe Biden. Cette menace publique n’a pas manqué d’agiter les réseaux sociaux.

À l’approche de l’élection présidentielle aux États-Unis, une femme texane a juré sur Twitter de quitter son mari, partisan de Trump, s'il ne votait pas pour Joe Biden.

«Je suis mariée à un partisan de Trump. Je suis sérieuse, s’il ne va pas voter pour Biden ou Harris, je ne resterai pas là. Je l'ai épousé avant l’élection de Trump. J'ai voté pour Hillary. C’étaient quatre années folles, pour le moins qu’on puisse dire», a-t-elle écrit.

Son tweet est rapidement devenu viral, les internautes se partageant quant à cet avis.

D’un côté elle a reçu de nombreux messages de soutien. Plusieurs personnes ont fait part de leurs relations compliquées par la politique.

«Je pourrais écrire un livre... On est mariés depuis 26 ans. Mon mari a voté pour Trump et dit "c'est un génie". Nous nous sommes querellés et notre mariage est sérieusement en difficulté. Nous ne pouvons pas du tout discuter de politique. Il m'a dit que je ne pouvais pas être démocrate et chrétienne», a déclaré une femme.

De l’autre côté, le message a rencontré une réaction humoristique. Un commentateur a tweeté: «Si elle fait du shopping pour chercher un mari, je recommanderais Portland.»

«Cela incite simplement à voter pour Trump», a tweeté la journaliste australienne Rita Panahi.

La politique divise les familles

Les tensions conjugales à propos de la politique se sont intensifiées depuis l'élection de Donald Trump en 2016 et s’accentuent à nouveau à l'approche de la présidentielle de novembre. Une étude réalisée en 2017 par la société de sondage américaine Wakefield Research a ainsi révélé qu'un couple sur 10 avait mis fin à sa relation en raison de différences politiques. Un couple sur cinq s'est encore plus disputé au sujet du Président que de l'argent, a ajouté Wakefield Research.

Un article du magazine Harper's Bazaar de 2017 est allé jusqu'à dire à ses lecteurs: «Si votre partenaire est un partisan de Trump et que vous ne l'êtes pas, divorcez.»

Dossier:
Campagne présidentielle 2020 aux États-Unis (67)

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Attaque à Nice: un deuxième homme qui a été en contact avec le tueur placé en garde à vue
Tags:
famille, Texas, Donald Trump, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook