Société
URL courte
Par
1415
S'abonner

Un Américain de 54 ans qui mangeait environ un sachet et demi de réglisse noire chaque jour est mort bien qu’il n’ait souffert d’aucun symptôme avant de subir un arrêt cardiaque.

Un ouvrier a fait un arrêt cardiaque après avoir ingéré trop de réglisse noire dans l'État américain du Massachusetts, ont annoncé des médecins ce 23 septembre; un cas dévoilé dans le «New England Journal of Medicine».

Les faits ont eu lieu l’année dernière quand l’homme de 54 ans a subi un arrêt cardiaque dans un fastfood bien qu’il n'ait souffert d'aucun symptôme.

Le rapport médical explique qu’avant sa mort, l’homme avait mangé un sachet et demi de réglisse tous les jours depuis deux semaines, entraînant une baisse dangereuse du taux de potassium qui a à son tour provoqué une augmentation de son rythme cardiaque.

Décrivant son cas, ses médecins ont déclaré que l'acide glycyrrhizique contenu dans la réglisse était responsable de sa mort.

«Même une petite quantité de réglisse que vous mangez peut augmenter un peu votre tension artérielle», indique Neel Butala, cardiologue au Massachusetts General Hospital.

L'acide glycyrrhizique peut provoquer «une hypertension, une hypokaliémie, une alcalose métabolique, des arythmies fatales et une insuffisance rénale», et tous ces symptômes ont été observés chez ce patient, soulignent des médecins.

Recommandations des instances de la santé

La Food and Drug Administration (FDA) indique qu’il suffit de manger 50 grammes de réglisse noire pendant deux jours pour provoquer un rythme cardiaque irrégulier. En Europe, la valeur limite de consommation de l'acide glycyrrhizique est limitée à 100 mg/jour.

Selon un rapport du CHU de Besançon, une dose d’acide glycyrrhizique entre 0,7 et 1,14 g/l pour une durée d’intoxication de deux à trois mois peut devenir dangereuse.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
bonbon, morts, décès
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook