Société
URL courte
Par
246
S'abonner

Un quadragénaire américain a rassemblé chez lui plus de 50 personnes lors de deux fêtes organisées pendant le confinement en mars dernier. Celles-ci lui ont coûté un an de prison et une amende de 5.000 dollars.

Un habitant du Maryland, aux États-Unis, a été condamné à un an de prison ferme pour avoir organisé deux soirées en plein confinement en mars dernier, relate CBS news. L’homme de 42 ans a d’abord tenu, le 22 mars, une importante fête dans une maison de Hughesville, Maryland, alors que les rassemblements de plus de dix personnes étaient strictement interdits en raison de l’épidémie de Covid-19.

Alertés par un voisin, les policiers ont trouvé sur place plus de 50 personnes. Après des négociations, il a finalement accepté de mettre fin à la soirée.

Il reprend de plus belle

Mais le week-end suivant, les agents ont encore dû se rendre chez le quadragénaire qui réunissait à nouveau plus de 50 personnes. Il a alors affirmé avoir le droit d’inviter du monde chez lui et a refusé de renvoyer les invités, les priant même de ne pas obtempérer aux forces de l’ordre et de continuer à faire la fête. La police l’a alors interpellé.

Le 25 septembre, il a été reconnu coupable et condamné à un an de prison et trois ans de probation sans surveillance, en plus d’une amende de 5.000 dollars (environ 4.280 euros).

Le Maryland a signalé plus de 123.000 cas de coronavirus et près de 4 000 décès, selon le ministère de la Santé de cet État.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Vitres brisées, tags, menaces: des mosquées ciblées à Bordeaux et Béziers - images
Une enseignante menacée par ses élèves à Toulouse pour avoir abordé le port du voile en France
Tags:
États-Unis, amende, confinement, soirée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook