Société
URL courte
Par
0 35
S'abonner

Lors de la finale du Championnat du monde de karting en Italie, Luca Corberi a lancé le 4 octobre le pare-chocs de son véhicule sur un concurrent avant de s’en prendre à lui et de causer une bagarre générale. La Fédération internationale de l'automobile a ouvert une enquête et il s’est excusé sur Facebook en annonçant la fin de sa carrière.

La finale du Championnat du monde de karting à Lonato en Italie a dégénéré dimanche 4 octobre. 

La première vidéo montre le pilote Luca Corberi foncer sur le véhicule de son compatriote et concurrent sportif Paolo Ippolito.

​La deuxième vidéo dévoile Corberi se jeter sur Ippolito avant de provoquer une bagarre générale.

​Une enquête est ouverte

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a annoncé lundi 5 octobre avoir «ouvert une enquête immédiate sur les incidents».

Dans un communiqué, la FIA et l’Automobile Club d'Italia se disent «profondément préoccupés par les événements dérangeants survenus hier lors du Championnat du monde FIA de karting KZ à Lonato, en Italie, impliquant des pilotes, des membres d'équipes et des commissaires de piste».

Des excuses et la fin de la carrière

Lundi en fin de journée, Luca Corberi, dont le comportement a été jugé «inacceptable» par plusieurs pilotes et anciens pilotes sur les réseaux sociaux, a présenté ses excuses sur Facebook en annonçant la fin de sa carrière.

«Il n'y a pas d'excuse pour expliquer pourquoi j'ai commis un acte aussi honteux, c'est quelque chose que je n'avais jamais fait en 15 ans de carrière, et j'espère vraiment que personne d'autre n'aura à revoir cela à l'avenir», a-t-il écrit.

En outre, il a annoncé «ne plus participer à aucune autre compétition de sport automobile pour le reste» de sa vie.

Lire aussi:

Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
bagarre, championnat, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook