Société
URL courte
Par
0 44
S'abonner

Aux États-Unis, une deuxième ferme de visons a rapporté une propagation du coronavirus aux animaux. Selon les responsables, il a déjà fait «plusieurs centaines» de morts.

Les laboratoires nationaux des services vétérinaires confirment que des visons morts dans une ferme du Wisconsin ont été testés positifs à l'infection par le SRAS-CoV-2, le virus qui cause le Covid-19 chez l'Homme.

Selon un porte-parole de la Division of Animal Health, neuf visons avaient initialement été testés positifs au virus, mais «plusieurs centaines sont morts», indique la chaîne WQOW.

«Des échantillons ont été envoyés pour analyse au laboratoire de diagnostic vétérinaire du Wisconsin. Il y avait neuf visons qui ont été confirmés positifs», a-t-il déclaré à NewsChannel 7.

En raison de cette situation «floue», le nombre exact n'était donc pas disponible.

Selon un communiqué de presse, il s’agit de la première infection confirmée par le SRAS-CoV-2 parmi les visons dans le Wisconsin.

Transmission par l’Homme

Le Wisconsin est devenu le deuxième État à avoir confirmé des cas de SRAS-CoV-2 dans une ferme de visons. L'Utah a fait état de ses premiers cas le 17 août. Il n'y a actuellement aucune preuve que les animaux, y compris le vison, jouent un rôle important dans la propagation du SRAS-CoV-2 aux humains. Cependant, les personnes infectées par le virus peuvent le transmettre aux visons et à d'autres animaux, dont les chiens et les chats.

«Il est simplement important de rappeler aux gens que ce n’est pas quelque chose que nous voyons. Il n'y a aucune preuve pour suggérer cela. Il n'y a pas besoin de s'inquiéter ou quoi que ce soit du genre. Mais cela étant dit, il s'agit toujours d'un nouveau virus et nous prenons les mêmes précautions que partout», a ajouté le responsable.

«Nous avons mis la ferme en quarantaine afin d’être sûr qu’aucun animal ne quitte la ferme ou que des animaux d'ailleurs viennent à la ferme. Ce n’est pas un problème pour le moment. Ce n’est que pour travailler sur ce site et nous assurer que nous faisons tout ce que nous pouvons pour protéger les animaux qui sont encore en bonne santé et composter ceux qui ont été perdus», a-t-il expliqué.

Lire aussi:

Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Tags:
ferme, épidémie, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, vison
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook