Société
URL courte
Par
12228
S'abonner

Comparant les émissions de CO2 selon leur utilité, la présentatrice Fanny Agostini a déclaré le 12 octobre sur Europe 1 que la consommation de riz avait plus d'impact sur l'environnement que les trajets en avion. Elle affirme que les émissions de gaz à effet de serre de la riziculture sont de 4%, contre 3% pour le trafic aérien.

Manger du riz a plus d’impact sur le climat que prendre l’avion, lance lundi 12 octobre sur Europe 1 Fanny Agostini dans sa chronique sur l'écologie et l'agriculture.

Un constat qui repose sur des données selon lesquelles la riziculture dans le monde constitue 4% des émissions de gaz à effet de serre en raison de l’importante quantité de méthane émise dans les rizières, contre 3% pour le trafic aérien.

Toujours sur Europe 1, le chercheur et membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) François Gemenne souligne néanmoins l’importance de faire le tri dans les émissions de gaz à effet de serre, et ce en fonction de leur utilité sociale.

Selon lui, il est difficile de se passer du riz, car il nourrit des millions de personnes alors qu’il est possible de réduire les émissions de l’aviation, par exemple pour ceux qui préfèrent se rendre dans un autre pays pour passer le week-end.

Vers des technologies propres

En outre, le chercheur préconise une transition vers des technologies propres comme l’hydrogène dans le secteur aérien, bien que «cela ne peut pas se faire d’un seul coup». Il estime également important d’assurer l’accès à la mobilité propre, très coûteuse dans un premier temps, aux personnes les moins aisées.

«L’enjeu pour demain est d’éviter que le fait de ne pas polluer devienne un privilège de riches et viennent faire culpabiliser encore un peu plus ceux qui n’ont pas les moyens», conclut-il.

Lire aussi:

À Dijon, une femme se baigne dans une fontaine au milieu de 47.000 euros en billets
L’incident avec la marine russe près de la Crimée filmé depuis le destroyer britannique – vidéo
Tensions navales au large de la Crimée: à quoi jouent les Britanniques?
Tags:
aviation, riz, réchauffement climatique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook