Société
URL courte
Par
219
S'abonner

Une erreur commise par un défenseur ougandais lors d’un match amical a provoqué l’indignation de ses coéquipiers, entraînant des rixes qui ont coûté la vie au joueur de 22 ans, assurent les autorités locales citées par le Daily Monitor.

Le défenseur ougandais Churchill Owaci, 22 ans, est décédé le 10 octobre après avoir été frappé par des coéquipiers, relate le Daily Monitor qui cite les autorités locales.

Ils s’en sont pris à lui suite d’une erreur lors d’un match amical dans le district nord de Lamwo, en Ouganda. Une faute qui a permis à l’adversaire de marquer. C’est alors qu’une première rixe a éclaté entre les coéquipiers, indiquent les autorités locales au média, précisant que des joueurs se sont jetés sur le défenseur avant d’être séparés.

Vengeance

Après le match, le défenseur aurait poussé l'un de ses coéquipiers de son vélo pour se venger. C’est alors qu’une nouvelle altercation s'est produite.

«Le défunt s’est effondré à quelques mètres de l’affrontement et a été transporté en urgence au Centre de santé Agoro III où il a été déclaré mort quelques heures plus tard», poursuivent les autorités.

Le meurtre a été confirmé par la police. Une enquête est en cours, sachant que deux suspects ont été arrêtés.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
Tags:
Afrique, Ouganda, football, match
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook