Société
URL courte
Par
318322
S'abonner

La Première ministre finlandaise Sanna Marin a posé pour le magazine de mode Trendi, un blazer à décolleté profond sur un corps nu. La photo est apparue sur l’Instagram du média et a provoqué une réaction mitigée de la part des internautes.

La Première ministre finlandaise Sanna Marin est sous le feu de critiques depuis qu'elle est apparue légèrement vêtue dans un magazine de mode.

Le photographe du magazine de mode Trendi Jonas Lundqvist a pris en photo la Première ministre finlandaise Sanna Marin dans sa résidence, devant un lac. Sur le cliché, elle porte un blazer noir, sans rien dessous, un collier vintage et des boucles d’oreilles. Les mains croisées devant son ventre, la chef du gouvernement sourit.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Trendi & Lily (@trendimag)

Polémique

La photo a suscité la polémique sur les réseaux sociaux. Plusieurs utilisateurs ont dénoncé «l’indécence» de sa tenue et l’ont accusée de «jouer les mannequins» en pleine crise du Covid-19, mettant en doute son professionnalisme et ses compétences.

Soutien des Finlandaises

Toutefois, face à ces critiques, plusieurs Finlandaises, et parfois même Finlandais, se sont mobilisés pour soutenir la femme politique.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Trendi & Lily (@trendimag)

Certaines ont publié des photos d’elles posant en décolleté, accompagnées du hashtag «Imwithsanna» (Je suis avec Sanna).

L’ex-Présidente Tarja Halonen (2000-2012) a félicité Sanna Marin d’avoir «rejoint le club» des femmes politiques dont le physique est constamment discuté, quand des hommes peuvent apparaître «torse nu, que leur corps le permette ou non».

Lire aussi:

L'assassinat de Samuel Paty, une autre pomme de discorde entre la France et la Turquie
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
tenue vestimentaire, décolleté, Finlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook