Société
URL courte
Par
11325
S'abonner

Un homme est monté sur le toit d’une église baptiste de la banlieue londonienne samedi 17 octobre pour en abattre la croix. L’acte de vandalisme a été filmé et la vidéo mise en ligne. D’après le Daily Mail, le suspect a été placé en garde à vue.

La police de Romford, ville de la banlieue nord-est de Londres, a arrêté samedi 17 octobre un homme pour avoir vandalisé la croix d’une église locale, écrit le Daily Mail.

Suite aux faits, une vidéo montrant un homme essayer de casser la croix installée sur le toit de l’église baptiste de Chadwell Heath a été publiée sur Twitter. Il est possible de voir un individu incliner avec force et à plusieurs reprise la croix afin de la briser à sa base.

​Interrogé par le Daily Mail, le propriétaire d’un café à proximité a raconté que l’homme avait finalement réussi à casser la croix et l’avait jetée depuis le toit après quoi il était descendu et«s’était mis à traîner la croix à travers les rues un peu comme Jésus».

Apparemment fatigué, il l’a finalement abandonnée. Arrivé sur les lieux, la police l’a trouvé assis dans la rue et l’a arrêté, a précisé le témoin.

Un porte-parole de la police a indiqué au média que les forces de l’ordre avaient été appelées vers 14h20. Il a été précisé que le suspect se trouvait toujours en garde à vue et que la croix avait été retrouvée.

Des troubles mentaux?

De son côté, le propriétaire du café a indiqué qu’initialement il avait vu l’homme aux environs de 8h00, au moment de l’ouverture de l’établissement.

«Il était assis sur le trottoir, balançant sa tête d'avant en arrière. On pouvait se dire qu'il avait des problèmes de santé mentale. Je ne pense pas qu'il soit du coin parce que je ne l'avais jamais vu auparavant. Je pense qu'il est peut-être Algérien ou Marocain», a-t-il raconté.

Il a ajouté qu’ensuite l’homme s’était absenté pendant quelque temps. Puis, il a réapparu sur le toit, «en colère», criant des propos contre la religion qui, selon le témoin, «n’avaient pas beaucoup de sens».

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Tags:
Maroc, Algérie, profanation, chrétiens, église, croix
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook