Société
URL courte
Par
91541
S'abonner

La découverte a effrayé de nombreux arachnophobes. Deux habitants de Grillon ont retrouvé le 5 novembre une araignée géante, mesurant entre huit et 10 cm, dans le couloir de leur domicile. Selon des spécialiste il s’agit d’une mygale inoffensive pour l’Homme qui provient du sud de l’Espagne.

Un couple de trentenaires a découvert jeudi 5 novembre au matin une araignée géante, mesurant entre huit et 10 cm, dans le couloir de la buanderie de leur domicile à Grillon, dans le Vaucluse, rapporte France Bleu.

​Ils ont d'abord tenté de la tuer mais n’ont réussi qu'à l'assommer et l’ont mise dans une boîte hermétique en comptant désespérément s'en débarrasser.

Ils ont donc décidé de chercher de l’aide auprès de la mairie, des pompiers, de la police ou encore de la SPA. Cependant tous se sont considérés comme incompétents pour la prendre en charge.

Des vétérinaires contactés par le couple ont indiqué que l'espèce ne venait pas de France, sans pour autant pouvoir connaître avec précision sa dangerosité.

Une araignée inoffensive

Ayant vu la photo, des spécialistes ont expliqué à France Bleu qu’il s’agissait d’une mygale Macrothele calpeiana de la famille des Macrothelidae. Considérée comme l'une des plus grandes d'Europe, elle se caractérise par des filières excessivement longues, une taille importante, une coloration d’un noir brillant.

Provenant du sud de l’Espagne, elle se répand depuis plusieurs années à travers l’Europe, notamment via l’importation/exportation d'oliviers dont les cultures empiètent souvent sur le biotope naturel de cette espèce. En France, elle est remarquée ponctuellement dans le Sud.

Inoffensive pour l’Homme, cette espèce, reconnue rare, est protégée en Europe.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
Vaucluse, Espagne, France, araignée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook