Société
URL courte
Par
3137
S'abonner

Une équipe de chercheurs de l'Imperial College de Londres a constaté des disparités allant jusqu'à 20 cm concernant la taille des adolescents, laquelle varie selon leur nationalité, et en ont analysé les causes.

Pour une vaste étude, publiée dans The Lancet, les chercheurs de l'Imperial College de Londres se sont penchés sur les différences de taille chez près de 50 millions d'enfants et adolescents, de leurs cinq ans à leurs 19 ans, dans près de 200 pays. Un écart de jusqu'à 20 centimètres a été constaté entre les participants de 19 ans de diverses nations.

Les chercheurs ont notamment dépoussiéré 2.181 rapports consacrés à l’évolution de la taille et de l’indice de masse corporelle de jeunes sur la période comprise entre 1985 et 2019.

Les plus grands et les plus petits

Chez les 19 ans, les jeunes les plus hauts de taille sont d'origine néerlandaise (183,8 cm en moyenne pour les garçons et 170,4 cm pour les filles). Les Islandais et Monténégrins les suivent.

Les jeunes hommes les plus petits habitent au Timor-Oriental (160,1 cm en moyenne), alors que les jeunes femmes les moins grandes sont les Guatémaltèques (150,9 cm).

Ce qui représente une disparité de 20 cm dans les valeurs extrêmes.

La France

Les adolescents français de 19 ans s'avèrent être de la taille des Néerlandais de 16 ans et les adolescentes font la taille des Néerlandaises de 14 ans.

En 2019, la taille moyenne des Françaises a augmenté, passant de 163,2 cm (valeur de 1980) à 164,5 cm. Or, les adolescents moyens d'autres pays ont plus grandi, et la France a reculé de la 35e à la 45e place des pays évalués en fonction de ce critère.

Raisons

Les facteurs dont dépend cet écart sont l'alimentation, une conjoncture économique et sanitaire favorable, indiquent les auteurs de l'étude.

Cas d'école: en 30 ans, la Chine a connu une amélioration significative du niveau de vie. Quant à la taille, la corrélation est éloquente: les jeunes hommes de 19 ans ont grandi de 8,1 cm (jusqu'à 175,7 cm) et les jeunes femmes de cet âge de 6,1 cm (jusqu'à 163,5 cm en moyenne), selon les données recueillies pour l'année 2019.

Quid de la génétique?

Le principal auteur de l'étude, Andrea Rodriguez Martinez, confirme le moindre rôle de la génétique en l'espèce.

«Nous avons aussi observé que la taille des populations descendantes d’immigrés a tendance à converger en quelques générations avec celle du nouveau pays, ce qui renforce l’idée que la génétique ne joue qu’un petit rôle par rapport à la nutrition ou l’environnement», a-t-elle précisé.

En revanche, la mise en place des «programmes nutritionnels ciblant la petite enfance et la période scolaire couvrant la quasi-totalité de leur population» caractérise les pays ayant enregistré des gains de taille importants.

Taille en décroissance

En Sierra Leone, République démocratique du Congo ou au Burundi, a été enregistrée une diminution de la taille des garçons depuis 1980.

La taille des enfants à l'âge de cinq ans en Afrique du Sud, au Chili ou aux Émirats arabes unis correspond aux références de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), mais plus dès lors qu’ils sont en âge d’être scolarisés.

Les chercheurs soulignent par conséquent la nécessité d’une bonne alimentation pour assurer un développement adéquat durant l'enfance mais aussi au cours de l'adolescence.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
économie, alimentation, étude, nationalité, taille, jeunesse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook