Société
URL courte
Par
151
S'abonner

Un descendant d’un soldat britannique installé au Canada a retrouvé dans la maison familiale une «Madone» découverte par son grand-père dans les décombres de la cathédrale de Reims en 1914-1918. Il souhaite le restituer, rapporte L’Union.

Plus d’un siècle après la Première Guerre mondiale, des personnes continuent à retrouver des objets du patrimoine artistique et architectural perdus ou détruits lors du conflit. La cathédrale de Reims, symbole de l'histoire de France, a été particulièrement meurtrie par les troupes allemandes.

Un soldat britannique du nom d’Herbert Edward Johnstone semble avoir «sauvé» l’un de ses «trésors» en se promenant un jour dans les décombres de la cathédrale de Reims, rapporte le journal L’Union. Une œuvre d'art dans le style Renaissance magnifiquement préservée, bien que légèrement ébréchée, qui représente Marie avec Jésus dans ses bras.

Herbert Edward Johnstone est mort en 1955. Aujourd’hui, son petit-fils Terrance Stokoe, installé à Hamilton dans l’Ontario, souhaite rendre ce «trésor de guerre» à la cathédrale de Reims. Il se souvient peu de son grand-père:

«Je sais qu’il était soldat dans la Royal Artillery britannique, 3e brigade d’East Lancashire, et qu’il s’est retrouvé en poste en France après avoir défendu le canal de Suez en Égypte et ensuite subi la désastreuse campagne alliée à Gallipoli, en Turquie», raconte-t-il à L’Union.

L’objet aurait apporté du réconfort au soldat

Terrance Stokoe précise que son grand-père ne parlait jamais de la guerre, mais que «c’était terrible pour lui».

«J’aime à penser que cet objet a apporté du réconfort à mon grand-père. Il a donné une partie de son esprit et de sa paix intérieure à cette fichue guerre. Et pour tout cela, c’est un héros», poursuit-il auprès de L’Union.

Il découvre une inscription

Terrance a retrouvé l’œuvre d’art en début d’année chez sa tante, la sœur de sa mère défunte.

«À ma grande surprise, je découvre en la retournant une inscription faite par mon grand-père au crayon à papier mentionnant son origine: “Vieux de plus de 100 ans… L’objet provient de la cathédrale de Reims en France, pendant la guerre”.»

Une reproduction de Raphaël

Selon Patrick Demouy, spécialiste du Moyen Âge, «il s'agit d'une reproduction miniature de la Vierge à la chaise de Raphaël». L'original se trouve à Florence au Palais Pitti. Il s’agit d’un tableau rond de 71 centimètres de diamètre.

Il est temps que la Madone retrouve «sa» ville d’origine, estime Terrance Stokoe. Il souhaite entreprendre un voyage en France avec sa femme «peut-être en mai, juin ou août» à l’occasion de leur 40e anniversaire de mariage, et visiter la cité des sacres pour rendre ce «petit trésor» à la cathédrale.

«Le Covid complique les choses, mais il est temps que cet objet retourne là d’où il vient», conclut-il.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
trésor, cathédrale, Première Guerre mondiale, oeuvre d'art, Reims
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook