Société
URL courte
Par
1140
S'abonner

La petite île britannique de Tristan da Cunha a créé la plus grande zone marine protégée de l'Atlantique et la quatrième au monde. Une victoire pour l’Alliance mondiale pour les océans, qui compte protéger 30% de la surface océanique d’ici 2030.

L’île de Tristan da Cunha est devenu le centre de la plus grande réserve naturelle de l’Atlantique et la quatrième au monde, ont annoncé les autorités dans un communiqué. Ce territoire britannique, situé à quelque 2.700 kilomètres des côtes sud-africaines, a en effet rejoint le programme de protection marine Blue Belt mis en place par place par le Royaume-Uni.

Une zone protégée de près de 700.000 kilomètres carrés a donc vu le jour autour de Tristan Da Cunha et des trois autres îles qui forment l’archipel du même nom. La pêche et les activités d’extraction y seront dorénavant interdites.

«Notre vie à Tristan da Cunha a toujours été fondée sur notre relation avec la mer, et cela continue aujourd'hui. […] C'est pourquoi nous protégeons pleinement 90% de nos eaux -et nous sommes fiers de pouvoir jouer un rôle clé dans la préservation de la santé des océans», explique James Glass, chef des insulaires, dans ce communiqué.

Protéger 30% des océans d’ici 2030

Cette décision intervient tout juste un an après la création par le Royaume-Uni de l’Alliance mondiale pour les océans. L’organisme, qui compte aujourd’hui trente pays membres, s’était engagé à placer au moins 30% des océans en zone protégée, d’ici 2030.

«Nous aspirons la vie de l'océan à un rythme effroyable, donc cette nouvelle aire marine protégée est une énorme victoire pour la conservation et une étape cruciale dans la protection de la biodiversité et des écosystèmes du monde», explique le ministre britannique de l'Environnement, Lord Goldsmith, dans le communiqué.

L’île de Tristan da Cunha est connue pour être l’une des plus isolée du monde. Peuplée de 254 habitants, elle ne possède pas d’aéroport. Le seul moyen pour s'y rendre est le bateau, depuis la ville sud-africaine du Cap. Les visiteurs doivent auparavant obtenir l'approbation du Conseil de Tristan da Cunha. La traversée est plus longue que le voyage d’Apollo 11 vers la Lune.

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Tags:
île, protection de l'environnement, environnement, océan, réserve naturelle
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook