Société
URL courte
Par
371
S'abonner

La National Highway Traffic Safety Administration, l’agence américaine chargée de la sécurité routière, a annoncé le 20 novembre le rappel de 5,9 millions de véhicules de General Motors pour d'éventuels problèmes d'airbags installés dans ses véhicules et produits par la société japonaise Takata précédemment impliquée dans un scandale de sécurité.

Suite à la décision de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’agence fédérale américaine responsable de la sécurité routière, émise le 20 novembre, le constructeur américain d'automobiles General Motors (GM) doit rappeler 5,9 millions de véhicules à cause de problèmes liés à des coussins de sécurité.

Selon une note de la NHTSA dont Sputnik s’est procurée une copie, la décision a été prise suite à une analyse approfondie des données, grâce à laquelle les experts de l’agence ont conclu que les gonfleurs installés sur les airbags étaient susceptibles d'exploser lorsqu'ils étaient exposés à des températures élevées et à l’humidité. Il s’agit des gonfleurs fournis à GM par la société japonaise Takata, qui a été au centre d’un scandale lié au fonctionnement d’airbags en 2014.

Il est à noter que suite au scandale de 2014 qui concernait 19 constructeurs automobiles, dont GM, ce dernier a demandé à la NHTSA de ne pas retirer ses produits, mais la demande a été refusée.

Désormais, GM s'est vu accorder un délai d'un mois pour communiquer aux autorités le calendrier d'alerte des propriétaires de voitures et le lancement des travaux de remplacement et de réparation des véhicules rappelés.

Une liste de véhicules à rappeler établie

Selon la NHTSA, les clients de la société peuvent vérifier si leur véhicule fait l'objet d'un rappel sur le site Web de l'agence à partir de son numéro de moteur et demander le dépannage à un concessionnaire local.

D'après la liste présentée par l’agence, la mesure concerne les véhicules produits entre 2007 et 2014, dont Cadillac Escalade, Cadillac Escalade ESV, Cadillac Escalade EXT, Chevrolet Avalanche, Chevrolet Silverado 1500, Chevrolet Silverado 2500/3500, Chevrolet Suburban, Chevrolet Tahoe, GMC Sierra 1500, GMC Sierra 2500/3500, GMC Yukon et GMC Yukon XL.

Le scandale Takata

En 2014, le japonais Takata a été au centre d'un scandale: ses airbags pouvaient se déployer spontanément pendant que la voiture roulait. Ce problème a causé au moins 16 décès, principalement aux États-Unis.

«Les rappels de gonfleurs d’airbags Takata sont les plus importants et les plus complexes rappels de véhicules dans l'histoire des États-Unis. Ces rappels concernent actuellement 19 constructeurs automobiles et plus de 60 millions de gonfleurs d'airbags Takata dans des dizaines de millions de véhicules rien qu'aux États-Unis», souligne la NHTSA.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
véhicule, General Motors, National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook