Société
URL courte
Par
26924
S'abonner

Une petite commune italienne d’à peine 900 habitants, dont de nombreux administrés sont partis vivre en ville, compte trouver de nouveaux propriétaires à ses demeures abandonnées. Pour attirer les acheteurs, elle propose des maisons… à un euro.

La commune italienne de Castropignano, dans le Molise, près de Naples, prévoit de vendre plus de 100 maisons au prix symbolique d’un euro. Pour lutter notamment contre le dépeuplement en favorisant l’installation de familles, les activités touristiques, la renaissance des commerces et des boutiques d’artisanat, indique le quotidien d’information en ligne IsNews.

Le maire de la ville, Nicola Scapillati, c’est adressé tant à ses compatriotes qu’aux étrangers.

«Nous sommes aujourd’hui un peu plus de 900 personnes dans le village […] Nous avons donc décidé d’intervenir […] en encourageant ceux qui ont l’intention de réparer les maisons en les vendant au prix symbolique d’un euro», a-t-il indiqué.

Il a ajouté qu’il avait informé de son initiative les ambassades européennes, américaine et chinoise.

Les acheteurs devront faire des travaux et verser une caution de 2.000 euros au cas où ils ne respecteraient pas leurs obligations. Ils s’engageront également à fournir aux autorités municipales un plan de transformation et à indiquer comment ils ont l'intention d'utiliser leur nouvelle propriété: s’ils comptent y vivre ou y installer un magasin, un atelier ou un restaurant, précise l’avis publié sur le site de la commune.

La commune de Castropignano est située dans un cadre pittoresque autour d'un château médiéval et propose notamment des sentiers de randonnée idéaux pour la marche à pied ou les promenades à cheval. Cependant, elle vit un véritable dépeuplement, étant donné que de nombreux habitants préfèrent partir dans les grandes villes.

Des précédents

Un autre village de la région ne comptant que quelques centaines d’habitants avait proposé en juin dernier aux touristes, tant étrangers qu’italiens, de venir gratuitement passer des vacances pour ne «se soucier de rien, sauf de découvrir les beautés du Molise, son histoire, sa gastronomie et son vin».

La commune de Cinquefrondi, dans la province de Reggio de Calabre, avait précédemment proposé elle aussi des logements abandonnés pour un euro. C’était le cas également du village de Salemi, en Sicile, qui proposait d’investir dans une maison abandonnée.

En mars dernier, c’est une petite ville de Croatie qui offrait aux nouveaux arrivants de moins de 40 ans une maison pour 0,13 euro ainsi qu’un emploi. La seule condition était de rester y vivre pendant 15 ans.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Une vingtaine de voyous s’attaquent aux pompiers de la Drôme avec des tirs de mortiers et des pierres
Tags:
maison, ventes, village, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook