Société
URL courte
Par
2156
S'abonner

Sujette depuis plusieurs années aux avances émanant d’un homme, Cécile Duflot a annoncé ce 1er décembre son choix de quitter Twitter, accompagnant sa publication d’un message du harceleur lui étant adressé.

Celle qui a occupé de 2012 à 2014 le poste de ministre du Logement a indiqué s'en aller de Twitter. La cause? Cécile Duflot dit être harcelée «depuis trois ans» par différents moyens, et ce en dépit de décisions de justice.

«Il y a eu trois procès, il est allé en prison. Il vient de rerererecommencer», écrit-elle en s’adressant à ses abonnés et publie un message reçu de la part du prédateur.

​Et d’ajouter qu’elle recevait en outre de sa part des menaces régulières.

Menaces «de me tuer, violer ma fille et moi ou se tuer. Sauf que ce que j’ai appris c’est que cela abaisse mes défenses naturelles - plutôt bonnes», explique-t-elle dans les commentaires de sa publication.

Dans le message du harceleur qu’elle a divulgué, ce dernier assure que si elle veut qu’il cesse, elle n’a «qu’à accepter» une relation avec lui.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Une femme soupçonnée d'avoir voulu vendre aux Russes l'ordinateur de Nancy Pelosi
Des prédateurs jusque-là inconnus découverts au large de l’Australie
Tags:
Twitter, harcèlement, Cécile Duflot
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook