Société
URL courte
Par
6869
S'abonner

Alors que 350 personnes ont été hospitalisées en Inde avec une maladie dont les causes restent inconnues, un infectiologue a mis en garde, dans une interview à Sputnik, contre des conclusions prématurées. Il a noté que l'Inde était connue pour être un pays endémique pour de nombreuses infections.

Un mort et plus de 350 personnes hospitalisées: voici un premier bilan de la maladie détectée à Eluru, dans le sud de l'Inde. Les malades se plaignent de nausées, d'évanouissements, de sensations de brûlures dans les yeux, mais les causes de ces symptômes demeurent inconnues.

Alors que le quotidien India Today a dans la foulée évoqué une possible contamination de l'eau pour expliquer le phénomène, les autorités sanitaires ont rejeté ce scénario.

«Nous écartons la contamination de l'eau ou la pollution de l’air […]. C’est une maladie mystérieuse et seuls nos laboratoires révéleront ce que c'est», a indiqué le ministre de la Santé.

L'opposition met de son côté en doute ces conclusions, estimant que le gouvernement ne dit pas toute la vérité.

Alors que les examens sont en cours le mystère reste entier. S'agit-il d'une nouvelle maladie? La piste n'est pas exclue, mais les spécialistes mettent en garde contre des conclusions hâtives.

Trop tôt pour parler d'une nouvelle pathologie infectieuse

«Il n'y a absolument aucune information sur le diagnostic de ces personnes», explique à Sputnik Sergueï Voznessensky, professeur adjoint à la chaire des maladies infectieuses de l’Université russe de l'amitié des peuples.

«Par conséquent, pour dire sans équivoque qu'il s'agit d'une pathologie infectieuse, il est encore prématuré», estime-t-il.

Le professeur note par ailleurs que l'Inde était connue pour être un pays endémique pour de nombreuses infections, en particulier pour le choléra.

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Tags:
traitement, choléra, lutte contre les infections, maladies, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook