Société
URL courte
Par
692
S'abonner

Après avoir consommé des sushis périmés, une trentenaire a eu des problèmes de santé et des hallucinations. Les médecins ont établi qu’elle avait des œufs de ténia dans ses selles qui absorbaient la vitamine B12 en provoquant la carence.

Une femme de 34 ans a souffert d’hallucinations, d’incontinence et d’insomnie pendant des mois après avoir mangé des sushis périmés achetés dans une station-service, comme l’a raconté le professeur Chubby Emu sur sa chaîne YouTube. La vidéo a été repérée par Cnews.

«Le poisson état un peu aigre, alors pour masquer un peu le goût, elle a rajouté de la sauce soja», a indiqué M.Emu. 

Quelques semaines après, la mère de famille a commencé à souffrir de nuits blanches qui la rendaient anxieuse et à avoir des crampes d’estomac. Elle a pris des huiles essentielles et de la mélatonine pour soulager ses maux. Pourtant, son état de santé s’est dégradé. 

D’après le professeur, la malade a consulté des spécialistes, effectué des tests sanguins, suivi une thérapie cognitive et comportementale car elle pensait que ces troubles étaient provoqués par le stress et le manque de sommeil. Elle a même été hospitalisée à deux reprises.

Des mois plus tard, après avoir analysé ses selles, les médecins ont découvert que des milliers d'œufs de ténia venant du poisson s’y trouvaient.

Carence en B12 en cause 

Le professeur a expliqué que ces parasites étaient reconnus pour absorber la vitamine B12, laquelle joue un rôle essentiel dans le fonctionnement du cerveau et du système nerveux. Sa carence chez l’Homme peut ainsi provoquer des troubles du sommeil et des hallucinations.

La femme a réussi à se rétablir après avoir obtenu une dose de praziquantel, un médicament de référence pour soigner ce type d’infection, a conclu M.Emu.

Lire aussi:

Un coup d'État a échoué au Soudan
L'Azerbaïdjan intercepte plus d'une demi tonne d'héroïne destinée à l'Europe
La France obtient le soutien des Européens face à Washington
Tags:
santé, sushi, danger, vitamines, hallucination, problèmes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook