Société
URL courte
Par
4271
S'abonner

Un violeur en série qui a terrorisé la Californie du Nord pendant au moins 15 ans vient d’être condamné à près de 900 ans de prison. Il a sexuellement agressé neuf femmes entre 1991 et 2006.

Un violeur qui a agressé neuf femmes entre 1991 et 2006 en Californie du Nord, surnommé le «NorCal Rapist» («le Violeur de Californie du Nord»), a finalement été condamné, le 18 décembre, à 897 ans de prison. Il a été reconnu coupable d'enlèvements et d’agressions sexuelles, relate CNN.

Le criminel, aujourd'hui âgé de 60 ans, avait torturé et violé ses victimes à leur domicile dans six comtés de l’État. Le plus souvent, il s'introduisait par effraction dans leur maison, généralement la nuit, attachait ses victimes et les violait à plusieurs reprises. Il kidnappait parfois ces femmes et les emmenait à des guichets automatiques afin de vider leurs comptes en banque, ou bien volait des objets chez elles.

Une méthode nouvelle

La police disposait depuis 2006 d’échantillons ADN retrouvés au domicile des victimes et reliant six des cas au même suspect. Cependant, ce dernier ne pouvait pas être identifié car son ADN ne figurait pas dans la base de données de la police.

Ce n’est qu’en septembre 2018 que des preuves biologiques ont été utilisées pour développer un profil ADN spécialisé, grâce à la généalogie génétique, permettant de trouver des proches plus ou moins éloignés de la personne concernée.

Quelques jours plus tard, le violeur a été arrêté à son lieu de travail à Berkeley. Il continue de clamer son innocence.

Lire aussi:

Crachats, injures, huées: des journalistes de nouveau pris à partie par des anti-pass – images
«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpellier - vidéos
Un policier ouvre le feu pour protéger ses collègues d’une voiture-bélier
Tags:
viol, justice, ADN
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook