Société
URL courte
Par
84113
S'abonner

Un McDonald's à l'arrêt, situé dans le 14ème arrondissement de Marseille, a été transformé en un fast-food social qui offre notamment des hamburgers bio ou vegan.

C'est «l'après M» proclame la nouvelle enseigne sur le toit d'un ex-McDonald's d'un quartier paupérisé du nord de Marseille: les initiateurs d'un nouveau fast-food social ont lancé symboliquement ce samedi 19 décembre leur projet de restaurant solidaire avec le soutien de l'ancien député européen José Bové.

À l'arrêt depuis sa liquidation judiciaire en décembre 2019, le McDonald's de Saint-Barthélémy, réquisitionné par d'anciens salariés avec le soutien d'habitants et d'associations, est devenu le centre d'un projet social mêlant banque alimentaire, lieu de formation et d'insertion professionnelle dans un arrondissement, le 14e, où le taux de pauvreté dépasse les 40%.

«Un lieu de solidarité»

Samedi, de premiers menus de hamburgers bio ou végan, imaginés par des restaurateurs locaux, ont été offerts aux habitants du quartier, accueillis par une fanfare, mais aussi par quelques politiques, candidats EELV ou LFI aux régionales, ainsi qu'à l'ancien leader paysan José Bové.

«Ce lieu est devenu un symbole», a lancé devant la presse l'ex-eurodéputé écologiste amusé de voir «un symbole de la malbouffe se transformer en un lieu de solidarité».

Ce projet «dépasse ce quartier ou Marseille car si c'est possible ici, ce sera possible partout», a-t-il ajouté. Il a suggéré à «McDonald's France de céder son local pour un euro symbolique à l'association ou à la ville de Marseille» afin de faciliter ce projet de fast-food social.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Tags:
malbouffe, Marseille, France, McDonald's
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook