Société
URL courte
Par
1292
S'abonner

Une Américaine a retrouvé la trace de son oncle, mort en France pendant la Seconde Guerre mondiale, grâce à l’œuvre d’un romancier français. Celui-ci s’est inspiré de l’histoire du soldat américain, honoré comme un héros dans sa commune, rapporte franceinfo.

Depuis près de 20 ans, Catherine Whalen Purdy, citoyenne des des États-Unis cherche à connaître le lieu et les circonstances de la mort du frère de son père, qui a participé à la libération de la France en 1944. Contactée par franceinfo, elle raconte son histoire.

«Même si je ne l'ai jamais rencontré, il était tellement aimé de mon père et de ses sœurs que j'ai essayé de garder vivante sa mémoire d'une manière ou d'une autre», explique-t-elle au média.

Ses recherches sur Internet l’ont menée un jour au nom de Vailly-sur-Aisne où un écrivain local, Pierre Commeine, a écrit le roman Chemins d'absence. Le personnage principal en est un certain Robert Whalen, un soldat américain qui participe à la libération du village, pendant laquelle il est tué par un char allemand, le 29 août 1944.

Catherine a alors écrit à l’auteur sur Facebook:

«Bonjour. Veuillez m'excuser de ce message sur votre page Facebook. Je suis à la recherche d'informations sur mon oncle, Robert J. Whalen et mes investigations m'ont conduite jusqu'à vous et à votre roman, Chemin d'absence. Je suis certaine à 99,999 % que le Robert que vous mentionnez dans votre livre est mon oncle», relate franceinfo.

«L'un des plus beaux évènements de ma vie»

Pierre Commeine a expliqué qu’il avait pris pour base une histoire racontée par son père lorsqu'il évoquait la Seconde Guerre mondiale. Ce soldat était à bord d’une jeep quand un tank allemand a tiré sur le véhicule.

«Pourquoi j'ai choisi ce personnage de Robert Whalen? Parce qu'il fallait que je relie ma fiction à un fait réel. Et cette histoire de Robert Whalen, je la tiens depuis mon enfance. Elle m'a marquée», confie M.Commeine.
«Pour moi, romancier français, savoir qu'une famille américaine découvre subitement, grâce à une fiction, l'existence d'une ville, d'un monument et de l'honneur qu'on porte à l'un de ses membres, c’est l'un des plus beaux évènements de ma vie», poursuit-il cité par franceinfo.

Catherine a commandé 28 exemplaires du roman de Pierre Commeine pour que chaque membre de la famille en ait un et pour immortaliser ainsi le héros.

«Je ne voulais pas que sa mémoire meure avec moi et mes cousins, je voulais laisser quelque chose de lui à mon fils», conclut-elle auprès de franceinfo.

Lire aussi:

Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
Aisne, France, roman, soldat tué, Seconde Guerre mondiale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook