Société
URL courte
Par
42630
S'abonner

Les buzz s’enchaînent pour Lidl. Dernier en date: les sneakers aux couleurs de la marque, mises en vente ce week-end, ont cartonné. De nombreuses paires se sont vite retrouvées sur les sites de revente à des prix dépassant l’entendement. Un nouveau succès qui fait le bonheur de l’enseigne, longtemps victime d’une image peu flatteuse.

Le roi des prix cassés a encore frappé. Ce 27 décembre, les sneakers griffées du logo Lidl ont connu un succès foudroyant à travers la France. Très attendues depuis l’annonce de cet été, elles avaient suscité bon nombre de réactions sur les réseaux sociaux, entre moquerie et adoration –même le duc de Boulogne (alias Booba) avait partagé la paire sur son compte Instagram, tandis que le footballeur Djibril Cissé était apparu tout de Lidl vêtu sur son compte.

Une publicité (gratuite?) dont profite l’enseigne alimentaire. Et pour cause: après une mise en vente ce dimanche matin en quantité limitée, tout est parti en quelques heures. Souvent pour se retrouver… sur les sites de revente. Les baskets étaient quelquefois proposées jusqu’à cinquante fois leur prix initial. Donc de 12,99 euros à près de 700 euros la paire.

Un énième buzz pour l’enseigne de grande distribution allemande dont l’évolution a de quoi faire grincer les dents de ses concurrents.

Contactée par Sputnik, l’enseigne se dit ravie du succès de sa collection textile:

«Tout a quasiment été vendu dimanche. Il est vrai que, avec le report de la vente initialement prévue en novembre et un buzz déjà initié en juillet, l'attente a été longue. Le défi de l’enseigne est de continuer à proposer des offres toujours au meilleur rapport qualité/prix avec des produits correspondant à l'air du temps.» 

Lire aussi:

Des centaines de sans-abri s'installent sous des tentes place des Vosges à Paris - images
«En France, on n’aurait pas honte avec ce que l’on produit»: le propriétaire d’une pâtisserie en Russie se confie
Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome
Tags:
mode, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook