Société
URL courte
Par
4712
S'abonner

La police espagnole a récemment découvert un véritable musée nazi chez un trafiquant d’armes lors d’une perquisition sur la Costa del Sol, a rapporté l’agence Europa Press le 29 décembre. Il s’agit d’un membre d’une bande internationale opérant dans le sud de l’Espagne. Le triumvirat à la tête de cette organisation a été arrêté.

Armes à feu, uniformes nazis et portraits d’Hitler. Voilà la récente découverte de la Garde civile espagnole lors d’une descente à Malaga, sur la Costa del Sol, en Andalousie, a rapporté Europa Press dans un article paru le 29 décembre. Il s’agit d’un musée nazi trouvé chez un trafiquant d’armes allemand qui fait partie d’une bande internationale dirigée par deux Allemands et un Britannique.

L’entrepôt où les armes ont été saisies était rempli d’objets nazis, parmi lesquels des portraits du Führer, des uniformes militaires et des médailles, le tout exposé comme dans un musée, précise l’agence de presse.

Trois descentes de police

La perquisition en question a été faite en clôture d’une enquête qui a duré un an, concernant une vague de crimes commis avec des armes à feu dans la région. Au total, au cours de trois descentes de police organisées au cours de ces investigations, 121 pistolets, 22 fusils, huit mitrailleuses, 9.976 balles de différents calibres, 273 magazines et 1,5 kg d’explosifs ont été saisis, est-il détaillé.

Les trois dirigeants de la bande ont été arrêtés. Ils sont accusés d’avoir formé une organisation criminelle, d’avoir fait passer des armes, des munitions et de la drogue, ainsi que d’avoir falsifié des documents.

Lire aussi:

Londres envoie des patrouilles près de Jersey après les menaces de Paris
Policier tué à Avignon: de nouveaux détails sur la victime et l’opération
Un sondage révèle quelle proportion de Français approuvent l’idée d’un pass sanitaire
Tags:
Espagne, nazisme, trafic d'armes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook