Société
URL courte
Par
481
S'abonner

Avec un spectacle de lasers et un feu d’artifice, la Nouvelle-Zélande a été la première à passer en 2021 et à commencer les festivités. Le pays, qui n’a été que légèrement touché par la pandémie en comparaison avec le reste du monde, n’a introduit que quelques restrictions qui n’ont globalement pas changé le mode de vie de la population.

La Nouvelle-Zélande a clos l’année 2020 en tête et a d’ores et déjà entamé l’année suivante. Alors qu’en France, il n’était même pas encore midi, les célébrations de fin d’année ont été déclenchées à Auckland.

La fête du Nouvel An a commencé par un spectacle de lasers suivi d’un feu d’artifice. Des milliers de personnes se sont rassemblées dans les rues de la capitale pour admirer le show dans le ciel.

Seules quelques restrictions demeurent au pays du Nuage Blanc, faisant de lui l’un des seuls de la planète où les habitants peuvent célébrer le passage à 2021 sans écran interposé.

L’épidémie en Nouvelle-Zélande

L’épidémie n’a globalement pas changé le mode de vie en Nouvelle-Zélande. Selon les chiffres de l’université Johns-Hopkins, 2.162 cas d’infection par le coronavirus y ont été recensés depuis le début, et 25 morts.

Lire aussi:

Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
Tags:
fête, feu d'artifice, Nouvel An, Nouvelle-Zélande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook