Société
URL courte
Par
65913
S'abonner

Désireux de fuir la pandémie de Covid-19, un couple britannique s’est installé sur une petite île, quelques jours avant le confinement du Royaume-Uni. Ils entendent y passer tout l’hiver, rapporte The Sun.

Un couple britannique s'est isolé du coronavirus sur la petite île d'Owey, au large des côtes irlandaises, rapporte The Sun.

Luke et Sarah Flanagan ont trouvé une annonce sur la Toile concernant un petit chalet à louer sur l'îlot le 14 mars dernier, environ une semaine avant l'introduction des restrictions au Royaume-Uni.

«Nous sommes arrivés sur l'île vers le 14 mars, donc littéralement une semaine avant le confinement, et jusqu'à présent nous avons évité toute la folie liée au Covid», expliquent-ils au Sun.

Le couple y a créé sa propre ferme: ils pêchent du poisson, élèvent des poulets et cultivent des légumes. Ils utilisent l'eau de pluie pour la lessive et chargent leurs appareils électroniques à partir de panneaux solaires.

Dans une isolation totale

L'île d'Owey est déserte la majeure partie de l'année: ne viennent que des vacanciers durant l’été. Il n'y a ni électricité, ni eau courante, ni gaz.

«Nous vivons dans un petit chalet avec un poêle à charbon, nous utilisons du charbon que nous avons stocké pendant l'été, nous utilisons un réservoir pour recueillir l'eau de pluie, nous cuisinons avec de grandes bouteilles de gaz que nous avons également stockées pendant les mois d'été», confient les Flanagan au Sun.

Le couple a fait transité par canot depuis le continent le plus proche, à environ trois quarts de mile de l'île, un stock de nourriture pour l'hiver. Les jeunes disent pourtant vivre une expérience «incroyable», selon le tabloïd.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
couple, île, isolation, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook