Société
URL courte
Par
3122
S'abonner

Le réseau social de Mark Zuckerberg a prévenu ces utilisateurs de nouveaux changements. Il s’agit notamment de la disparition des «likes» sur les comptes des marques et des personnalités pour mieux se concentrer sur les abonnés.

Facebook a annoncé le 6 janvier sur son blog l’abandon des «likes» sur les pages des marques et des personnalités publiques.

Cette nouveauté est censée permettre de se focaliser sur les abonnés plus que sur le nombre de «J’aime».  

«Nous supprimons les likes et nous nous concentrons sur les abonnés pour simplifier la façon dont les gens se connectent à leurs pages préférées», expliquent les développeurs.

Ce n’est pas la première fois que le réseau social veut se débarrasser des «likes». Une telle expérience avait déjà été réalisée sur Instagram.

D’autres changements

De plus, Facebook a annoncé sur son blog la simplification de l’interface pour les administrateurs ainsi que pour les visiteurs. La navigation est devenue plus intuitive.

Les développeurs ont également renforcé les outils pour lutter contre les spams et les faux comptes.

«Nous avons repensé l’apparence et la convivialité pour être (…) plus simples qu’auparavant, notamment en facilitant la consultation des biographies, des publications et d’autres informations importantes», indique Facebook.

Le réseau social a également souligné qu’un nouveau fil d’actualité sera mis en place sur ces pages pour faciliter les découvertes et les interactions avec d’autres fans. En outre, les publications des personnalités publiques seront épinglées et un système de questions-réponses sera mis en place pour renforcer le lien entre eux et les gens.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid au-dessous des 20.000 en France
Crachats, injures, huées: des journalistes de nouveau pris à partie par des anti-pass – images
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
Tags:
Facebook, j'aime, nouveautés, changements
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook