Société
URL courte
Par
71044
S'abonner

Telegram a fait savoir que le nombre de ses utilisateurs avait augmenté de 25 millions ces dernières 72 heures, après l’annonce par WhatsApp d’une modification de ses règles de confidentialité. Parmi ces nouveaux utilisateurs figure notamment le Président turc, selon son service de presse.

Près de 25 millions de personnes se sont inscrites sur le service de messagerie sécurisée Telegram ces dernières 72 heures, a annoncé ce mardi 12 janvier le fondateur de Telegram, Pavel Dourov.

«Ces nouveaux utilisateurs viennent du monde entier: 38% en Asie, 27% en Europe, 21% en Amérique latine et 8% du Moyen-Orient et Afrique du Nord», a indiqué M.Dourov sur son blog.

Selon lui, «le nombre d’utilisateurs actifs de Telegram a dépassé 500 millions par mois» au cours de la première semaine de janvier. Il s’agit d’une hausse importante par rapport à l’an dernier où Telegram enregistrait environ 1,5 million de nouveaux utilisateurs par jour.

«Nous avons connu des pics de téléchargements tout au long de nos sept ans d'histoire de protection de la vie privée des utilisateurs. Mais cette fois, c'est différent», note M.Dourov.

À son avis, les gens ne veulent plus échanger leur vie privée contre des services gratuits et être «otages» de monopoles technologiques qui pensent que «tout leur est permis tant que leurs applications ont une masse critique d'utilisateurs».

«Avec un demi-milliard d'utilisateurs actifs et une croissance accélérée, Telegram est devenu le plus grand havre de paix pour ceux qui recherchent une plateforme de communication axée sur la confidentialité et la sécurité. Nous prenons cette responsabilité très au sérieux. Nous ne vous laisserons pas tomber», a promis le fondateur du service.

Nouvelles règles de WhatsApp en cause?

L’annonce sur les records d’inscriptions battus par Telegram arrive peu après celle en janvier de l'application concurrente WhatsApp de son intention de partager davantage ses données avec sa maison-mère Facebook. Selon la société Sensor Tower, le nombre d'utilisateurs des services de messagerie sécurisée Signal et Telegram a fortement augmenté après la mise à jour de WhatsApp.

Le journal britannique Telegraph avait précédemment indiqué que Telegram était devenue la deuxième application la plus téléchargée aux États-Unis suite au blocage des comptes Twitter et Facebook de Donald Trump, ainsi qu’à la fermeture du réseau social Parler, populaire parmi les partisans du Président américain sortant.

Selon le Telegraph, Telegram a été téléchargé environ 545.000 fois entre le mercredi 6 et le dimanche 10 janvier, soit presque trois fois plus qu'au cours de la même période la semaine dernière.

Le Président turc parmi les nouveaux utilisateurs de Telegram

Le Président Erdogan s’est fait enregistrer sur Telegram, ainsi que sur le service de messagerie BiP, a annoncé ce mardi 12 janvier l’administration présidentielle turque.

«Notre Président Recep Tayyip Erdogan est maintenant sur BiP et Telegram», est-il indiqué dans le message.

M.Erdogan a en outre lancé ce mardi 12 janvier une chaîne sur Telegram qui compte déjà plus de 72.000 abonnés.

De nombreux utilisateurs turcs, y compris des fonctionnaires de haut rang, ont récemment renoncé à utiliser WhatsApp suite au changement de ses règles de confidentialité. Le comité antimonopole turc mène une enquête contre WhatsApp et Facebook, alors que les autorités du pays invitent les Turcs à utiliser les messageries turques BiP et Dedi.

Lire aussi:

En continu: Fusillade et explosion dans une école à Kazan, au moins 11 morts
Une tribune de syndicats de police exhorte à «stopper le train fou de la délinquance»
Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Tags:
Pavel Dourov, Recep Tayyip Erdogan, WhatsApp, Telegram
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook