Société
URL courte
Par
366195
S'abonner

Face aux rumeurs sur son «implication» dans la pandémie, Bill Gates les a démenties en précisant qu’il fallait impliquer des personnalités ayant une grande autorité pour qu’elles expliquent à la population les avantages du vaccin, relate le journal allemand Süddeutsche Zeitung.

La propagation de rumeurs sur la vaccination pourrait prolonger l'épidémie de Covid-19, a déclaré Bill Gates, le fondateur de Microsoft, dans une interview au journal allemand Suddeutsche Zeitung. Il a également de nouveau démenti les publications faisant état de son implication dans la pandémie.

«C'est un grand défi quand les gens cherchent des solutions simples. Ils se demandent si quelqu'un n'est pas derrière la pandémie», a-t-il déclaré.

L'entrepreneur a précisé que sa fondation avait déjà été confrontée à la méfiance des gens à l'égard du vaccin.

«Lors de la lutte contre la poliomyélite dans des pays comme le Pakistan ou le Nigeria, il y a eu des rumeurs selon lesquelles le vaccin n'était pas sûr et conduisait à la stérilité chez les femmes», a ajouté Bill Gates.

Comment lutter contre les rumeurs

D’après le fondateur de Microsoft, pour lutter contre de telles rumeurs, il faut s'adresser à des personnes puissantes et charismatiques, des représentants de la société ou des dirigeants religieux avec une grande autorité. Il estime qu'ils sont les seuls à pouvoir expliquer les avantages du vaccin à la population.

Les rumeurs autour de Bill Gates et la pandémie

Depuis l’explosion de la pandémie, des théories complotistes ont été diffusées sur les réseaux sociaux et les médias en ligne, suggérant notamment que le milliardaire aurait participé aux recherches pour pouvoir implanter une puce sur les personnes vaccinées.

Il s'est fait vacciner aux États-Unis le 22 janvier.

Lire aussi:

Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Sous-marins australiens: «D’où cette colère?», demande Zakharova à Le Drian en évoquant les Mistral
«Éric Zemmour continue de me harceler», affirme la chroniqueuse Hapsatou Sy
Agnès Buzyn devant la justice: «La magistrature rappelle à Emmanuel Macron qu’elle tient le manche»
Tags:
Bill Gates, Microsoft, Covid-19, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook