Société
URL courte
Par
9686530
S'abonner

Dans l’émission Passage des arts, où Gérard Depardieu a été invité à l’occasion de la sortie de son ouvrage Ailleurs, l’acteur a perdu son sang-froid, quand au moment où il parlait de dictateurs, évoquant plus précisément Hitler, Claire Chazal a lancé le nom de Poutine.

«Parce que vous pensez que c'est un Hitler? Il a fait quoi? Des holocaustes?», s’est emporté Gérard Depardieu invité dans l’émission Passage des arts. En cause, les propos de la présentatrice Claire Chazal qui a lancé «Juste Poutine» au moment où l’acteur s’exprimait au sujet des «copains dictateurs».

En effet, au moment même où la présentatrice évoquait le nom du Président russe, Depardieu racontait: «Je n’ai pas rencontré d'Hitler, je n’ai pas rencontré de gens encore aussi stupides».

Après que l’acteur s’est emporté, Claire Chazal a paré: «Je ne dirais jamais que c'est Hitler. [...] Parce qu’on peut s'interroger sur les droits de l'Homme en Russie».

Depardieu a alors évoqué l’actualité: «Parce que vous pensez à Navalny? Mais ce n’est pas un droit de l’Homme, c’est simplement un mec qui a fait comme Khodorkovski [oligarque russe et ancien PDG de la compagnie pétrolière Ioukos condamné pour détournement de fonds, puis gracié par Poutine, ndlr]».

Avant d’ajouter: «Moi, je ne me mêle jamais de politique dans un pays étranger».

Lire aussi:

Un TGV ciblé par des tirs à Marseille
Au Moyen-Orient, Pékin tisse sa toile alors que les troupes US quittent la région
L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Tags:
Gérard Depardieu, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook