Société
URL courte
7725
S'abonner

Trois jeunes policiers belges ont été emprisonnés pour viols, fait savoir la justice du royaume. En dehors de leur service, ils rencontraient leurs victimes dans des bars liégeois et partageaient ensuite des vidéos de leurs actes via une messagerie.

Trois jeunes agents de la police de Bruxelles seront licenciés après leur inculpation pour des faits de viols et voyeurisme, indique la porte-parole de la police du secteur Bruxelles-Capitale/Ixelles, Ilse Van de Keere, citée par 7sur7.

Tous les trois ont été déférés mercredi 3 février devant un juge d'instruction de Liège et placés sous mandat d’arrêt. L'un d'eux a également été inculpé pour attentat à la pudeur.

Viols diffusés sur une messagerie

Les faits remontent à la fin de l’année 2019. Ces trois jeunes agents, à peine sortis de l’école de police et résidant à Liège, se rendaient régulièrement dans le Carré, un quartier liégeois réputé pour ses bars, pour y faire la fête. Selon les enquêteurs, ils enivraient leurs victimes et les violaient ensuite dans une voiture.

Les viols ont été filmés et partagés via une messagerie. La police a été alertée par une tierce personne qui a pu accéder à ces vidéos.

Pour le moment, le nombre de victimes n’est pas précisé. Deux autres policiers ont également été auditionnés dans le cadre de cette affaire, puis relâchés.

Lire aussi:

D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Chasseurs de 6e génération: l’Otan demande aux Européens de «s’aligner» sur les USA
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Tags:
messagerie, viol, accusations, inculpation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook