Société
URL courte
Par
261459
S'abonner

La justice a confirmé la suspension des travaux de construction d’une basilique dans l’Ardèche, estimant qu’ils étaient susceptibles de causer des atteintes irrémédiables à plusieurs espèces protégées.

Le juge des référés du tribunal administratif de Lyon a rejeté le recours de la Famille missionnaire de Notre-Dame qui contestait la suspension du chantier d’un centre spirituel dans le village ardéchois de Saint-Pierre-de-Colombier.

Auparavant, un collectif d’habitants de ce petit village de 400 âmes avait demandé l’arrêt des travaux et la déconsidération du projet, alors même que la préfecture de l’Ardèche avait accordé le permis de construire en décembre 2018. Le 15 octobre dernier, les travaux avaient bien été suspendus.

Risque d’«atteintes irrémédiables» aux espèces protégées

Dans la nouvelle ordonnance de douze pages, le tribunal fait référence à «des informations collectées par les cabinets Hysope Environnement et Naturalia Environnement ainsi que par le parc naturel régional des Monts d’Ardèche» qui avait listé des «espèces floristiques ou faunistiques protégées susceptibles d’être affectées par le projet».

La justice estime que la poursuite des travaux «causerait des atteintes irrémédiables aux espèces répertoriées ou dont la présence est soupçonnée, ainsi qu’à leur milieu, et interdirait définitivement de compléter utilement les études écologiques déjà réalisées». La Famille missionnaire a toujours la possibilité de faire appel de cette décision.

Lire aussi:

Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
«Tribunal populaire» d’une star du football algérien qui s’est affichée avec un mannequin
Tags:
église, environnement, France, Ardèche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook