Société
URL courte
Par
363
S'abonner

Visant à étudier le lien entre cerveau et temps, des chercheurs ont décidé de placer 14 bénévoles dans une grotte en Ariège, rapporte La Dépêche du Midi. Ceux-ci devront passer 40 jours dans l’obscurité sans aucune notion du temps.

Afin de mener une étude sur les capacités du cerveau, des scientifiques enfermeront 14 personnes dans une caverne en Ariège pendant 40 jours, rapporte La Dépêche du Midi.

Cette expédition, une première mondiale, va être composée de sept hommes et sept femmes, tous âgés de 28 à 50 ans. Les équipes de Human Adaptation Institute s’apprêtent ainsi à étudier la synchronicité des rythmes au sein du groupe et les liens du cerveau humain au temps.

«L’expédition Deep Time, c’est très simple. C’est une grotte, 14 équipiers et 40 jours, durant lesquels ces 14 personnes vont être au fond de la grotte, sans avoir accès à la lumière du Soleil et sans accès à aucune information temporelle», a fait savoir Christian Clot, le chef de l’expédition, cité par le quotidien.

«Cette étude va peut-être nous permettre de voir comment notre cerveau conçoit et gère le temps en dehors de tout indicateur, lorsque nous sommes soumis à une situation totalement nouvelle», a-t-il expliqué.

Les bénévoles vivront dans la grotte de Lombrives, à Ussat Les Bains, du 7 mars au 17 avril. L’endroit a été choisi pour ses paramètres de spatialité. Il offre en effet les volumes et l’accessibilité qui conviennent le mieux à l’expérience.

Origine de l’étude

Cette idée a été inspirée par les résultats de l’étude «Covadapt» portant sur les effets psychologiques causés par la situation sanitaire. D’après l’enquête, plus de 40% de personnes en France et d’autres pays ont présenté des signes de désorientation générale.

Plus de 70 % de la population souffraient de fatigue psychique, alors que «40% ont perdu la notion du temps, la capacité de projection, et la compréhension de leur monde», a souligné le chercher cité par La Dépêche du Midi.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
cerveau, Ariège, Covid-19, étude, grotte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook