Société
URL courte
Par
9772
S'abonner

Un Américain a avoué avoir violé et tué une jeune femme en 1996 alors qu’un autre homme, désormais innocenté, avait été condamné à 30 ans de prison à sa place.

Le tueur d’une jeune fille aux États-Unis a plaidé coupable 20 ans plus tard, alors qu’un autre homme, qui avait aussi reconnu les faits, a passé toutes ces années en prison, relate le journal East Idaho News. Le premier a ajouté qu’il voulait violer la jeune fille mais n’avait jamais eu l'intention de l'assassiner.

«Tout ce que je sais, c'est que je suis allé la trouver pour la violer. J'étais sous l’effet de la cocaïne et de l’alcool. J'avais un couteau de poche sur moi […]. Je ne voulais pas la tuer. Je suppose que c'est arrivé. Je me souviens du viol… C'est tout dont je me rappelle», a-t-il déclaré.

Pendant 23 ans, il était resté libre. Jusqu'à son arrestation en 2019 grâce aux progrès dans le domaine des analyses ADN. Les enquêteurs sont revenus sur l’affaire et ont prélevé un échantillon d'ADN sur un mégot de cigarette jeté par l’homme qui était déjà suspecté. Placé en garde à vue, le criminel a avoué avoir violé la jeune fille.

Le tueur devrait être condamné le 27 avril, précise le média.

Il reste 20 ans en prison

Six mois après le crime, en janvier 1997, les enquêteurs ont arrêté un suspect. Son ADN ne correspondait pas à celui du meurtrier, mais les experts ont estimé que plusieurs personnes étaient impliquées dans le crime. Le jeune homme a même fini par avouer le meurtre. Ses avocats ont tout de suite parlé d’aveux sous la contrainte, affirmant que leur client était innocent.

L’année suivante, il a été reconnu coupable du viol et du meurtre de la jeune fille et condamné à 30 ans de prison. Il a trouvé un allié inattendu dans la mère de la victime qui a déclaré pendant des années qu’elle était certaine de son innocence et qui s’est battue pour sa libération.

L’accusé a finalement été libéré de prison en 2017 après qu’un juge a déterminé qu'il avait été contraint de faire de faux aveux. Toutefois, le tribunal a décidé que seule la condamnation pour viol serait abandonnée. C’est sur la base de tests ADN supplémentaires qu’il a été aussi innocenté du meurtre en 2019.

Lire aussi:

Opération de police au siège du FC Barcelone, le président Bartomeu arrêté
Véhicules endommagés, poubelles incendiées, tirs de mortiers d’artifice: nuit agitée pour les policiers de l’Oise
Netanyahou accuse l'Iran de l'attaque d'un navire israélien et promet de riposter
Tags:
États-Unis, meurtre, viol, prison
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook