Société
URL courte
Par
3640206
S'abonner

Face aux conséquences néfastes des émissions de gaz à effet de serre sur l’environnement, le fondateur de Microsoft estime dans une interview à ABC que sa réduction est le défi le plus important de l'humanité. Selon lui, pour l’instant, seule l'énergie nucléaire est une option.

Invité ce mardi 16 février sur la chaîne australienne ABC, Bill Gates, fondateur de Microsoft, a qualifié la réduction des émissions de gaz à effet de serre à zéro d'ici 2050 de défi le plus important de l'humanité.

«Ce sera la chose la plus difficile que l'humanité n’ait jamais faite parce que l'économie physique - ciment, acier, transport, agriculture - tous ces secteurs devront faire des changements», avance-t-il.

Il considère qu’il n’est possible d’y parvenir qu’avec une concentration sur l'innovation à échelonner avec de bonnes politiques au niveau mondial.

L'énergie nucléaire, une solution?

À l’instar du remplacement de l'essence par l'électricité, Bill Gates souhaite voir le remplacement d'autres sources d'énergie à fortes émissions.

«Nous avons soit besoin d'une invention miracle pour fabriquer des batteries 20 fois moins chères pour pouvoir faire ce stockage saisonnier - donc quand vous avez quelques semaines pendant lesquelles les ressources [solaires et éoliennes, ndlr] ne sont pas disponibles, vous pouvez toujours garder tout le monde au chaud», expose-t-il.

Comme autre solution, le cofondateur de Microsoft propose «la fission et la fusion nucléaires» qui à elles seules peuvent pour l’instant assurer 25% de l’énergie nécessaire, «indépendamment des conditions météorologiques».

Le public acceptera-t-il cette solution?

Il espère néanmoins bientôt voir une énergie nucléaire moins chère et plus sûre, mais se demande si elle sera acceptée.

«On verra. Si c'est la voie pour résoudre le problème du changement climatique, pouvons-nous amener le public à l'accepter?», s’interroge-t-il.

Lire aussi:

Un sous-marin US était prêt à couler des navires russes au large de la Syrie en 2018, selon Fox News
Des journalistes de BFM TV verbalisés par la police dans un restaurant clandestin à Paris
Une base aérienne américaine en Irak subit une attaque «massive» de roquettes
Tags:
gaz à effet de serre, réchauffement climatique, Bill Gates
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook