Société
URL courte
Par
158
S'abonner

En Italie, des centaines de cercueils se sont retrouvés à la mer après un glissement de terrain qui a secoué un cimetière dans un havre touristique près de Gênes, dans le nord-ouest du pays.

Environ 200 cercueils se sont retrouvés sur les rochers et dans la mer de Ligurie le 22 février en raison de l'effondrement d'une partie du cimetière de Camogli, près de Gênes, dans le nord-ouest de l’Italie, a rapporté le journal Il Messaggero.

Le glissement de terrain a affecté le remblai du cimetière et la route en contrebas. Pompiers et plongeurs sont immédiatement intervenus sur place pour assurer la récupération des cercueils et empêcher la chute d'autres.

Certains des cercueils étaient coincés dans les rochers et dans la terre glissante, ce qui rendait leur recouvrement difficile.

​De plus, le glissement de terrain a fait tomber à l'eau deux chapelles où se trouvaient également des corps enterrés.

L’opération reprend au matin

La recherche des restes humains tombés à la mer a repris au matin ce mardi, rapporte le média genova24.

Les plongeurs et les pompiers sont revenus sur le site après une pause pour la nuit. Les cercueils récupérés seront conservés dans une structure spéciale mise en place par la ville, dans l'attente d'un nouveau lieu.

Parallèlement, des techniciens de la protection civile sont sur place pour évaluer l’état de la falaise. Dans la nuit, de nouveaux mouvements ont été ressentis à proximité de la partie effondrée. Ainsi, de nouveaux effondrements de la structure du cimetière ne sont pas exclus, ajoute le média.

L'hypothèse la plus probable dans cet accident est que la terre a cédé en raison de l'érosion causée par les vagues de la mer.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
Tags:
glissement de terrain, cimetière, cercueil, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook