Société
URL courte
Par
51112
S'abonner

Alors que les bars et restaurants sont fermés depuis cinq mois, l’exécutif aurait tranché sur le calendrier de leur réouverture. Cela va se passer en deux étapes en mai et juin, d’après les informations du Point.

Les quatre semaines de reconfinement passées, l’exécutif rouvrirait les terrasses le 17 mai, selon les informations du Point. Ensuite, entre le 1er et le 15 juin, ce serait au tour des restaurants, bistrots, brasseries, bars de servir à l'intérieur.

Selon les sources du Point, Emmanuel Macron «aurait lui-même formulé le vœu en coulisses».

Les protocoles ne sont pas encore connus. Les différentes dispositions seront discutées prochainement avec les professionnels du secteur, indique le magazine.

À la mi-mars, le ministère de l'Économie avait déjà mené des consultations avec le secteur et proposé un plan de réouverture en trois phases sans donner de calendrier précis.

Le secteur à l’arrêt

Le secteur de la restauration est gravement touché par la crise sanitaire qui perdure. Fermés depuis mars 2020, les restaurants et cafés ont rouvert fin mai 2020, mais ont été contraints de refermer en octobre 2020 durant le deuxième confinement.

À partir de ce samedi 3 avril, un troisième confinement de quatre semaines entre en vigueur en métropole. Selon Bercy, cette extension va faire passer le nombre d'établissements fermés de 90.000 à 150.000, tandis que le coût total des aides et indemnisations aux entreprises passera à 11 milliards d'euros par mois.

La restauration rapide se porte bien

Ainsi, sur l’ensemble de l’année 2020, les restaurants, les cafés et les bars confondus accusent une baisse de chiffre d’affaires de 38% (35,6 milliards d’euros), selon les calculs de la société d’études de marché NPD Group publiés en février. La fréquentation a diminué de 35% par rapport à 2019.

La période du premier confinement en avril-mai 2020 a été la plus catastrophique: la fréquentation s’est effondrée de 71%, et la période de réouverture qui a suivi n’a pas permis de retrouver un niveau d’avant crise (la baisse des visites est de 28% entre juin et octobre 2020 par rapport à 2019).

En 2020, la restauration rapide a été le mieux préparée à la situation. Ce type d’établissements a ainsi gagné sept points de part de marché au détriment de la restauration à table, des cantines d’entreprise et de la restauration de loisirs et de transports. Le fast-food a concentré 43% des visites en restauration hors domicile, contre 36% en 2019, selon l’étude.

De plus, la vente à emporter est devenue le segment phare de l’année 2020, sa part de marché doublant de 15% à 30%.

Selon les prévisions de NPD Group, la restauration rapide continuera cette année à dominer le marché.

Lire aussi:

Des policiers sud-africains emprisonnent un badaud pour cacher l’évasion d’un détenu
Frégates FREMM: touché-coulé de Fincantieri sur Naval Group au Maroc?
La France visée par des attaques plus graves que celles de Pegasus, selon les autorités
Tags:
déconfinement, confinement, restauration rapide, restauration, restaurant
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook