Société
URL courte
Par
6527
S'abonner

La chaîne publique France 2 a été contrainte de présenter ses excuses après une blague, perçue comme raciste, du présentateur de Télématin Laurent Bignolas sur une performance chorégraphique. Et ce alors que France Télévisions anime sa propre plateforme de lutte contre le racisme ordinaire et organise des émissions antiracistes.

Samedi 10 avril, les animateurs de l’émission matinale de France 2 ont évoqué une performance du chorégraphe niçois d’origine algérienne Sadeck Waff.

Inspiré par les murmurations des étourneaux, ces regroupements importants d’oiseaux en vol, l’artiste a décidé de les retranscrire en danse. Dans son numéro, 64 artistes restent statiques et utilisent uniquement leurs bras pour imiter les mouvements des oiseaux. Une chroniqueuse qui présentait cette performance l’a qualifiée de poétique et d’hypnotique.

Alors qu’un extrait de la vidéo passait à l’écran à la fin du reportage, Laurent Bignolas a commenté: «C’est une bonne idée. Pour tous ceux qui ont l’habitude de voler dans les grands magasins et comme ils sont fermés, autant faire de la choure-égraphie».

«Je trouve ça magnifique», a précisé l’animateur avant de comprendre, semble-t-il, l’ampleur de son dérapage: «Qu’est-ce qu’il y a? J’ai dit une bêtise?».

La réplique a été ensuite relayée par l’artiste lui-même sur Instagram. «Blague raciste ou maladresse?», interroge-t-il dans sa vidéo.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Sadeck (@sadeckwaff)

Le lendemain de l’émission, le 11 avril, France 2 a présenté ses excuses à Sadeck Waff en qualifiant les propos de M.Bignolas de «totalement inappropriés et involontairement blessants».

​Toujours sur Instagram, l’artiste a fait savoir qu’il «apprécie» le message.

La lutte contre le racisme ordinaire

Malgré les dérapages de certains de ses présentateurs, depuis 2014 France Télévisions mène le projet «Racisme ordinaire», au sein duquel il donne la parole aux personnes touchées et aux experts pour lutter contre les préjugés et remarques racistes.

«Un trait d’humour maladroit, une question anodine ou une petite phrase qui semble bienveillante. Le racisme ordinaire s’exprime tous les jours, de manière consciente ou inconsciente. Bien plus difficile à identifier et à dénoncer qu’une insulte ou une agression physique, il constitue pourtant à petites doses répétées une violence quotidienne pour des millions de Français», est-il écrit sur le site du projet.

De plus, à la mi-mars, France 2 a organisé une soirée «Rire ensemble contre le racisme» dédiée à la lutte contre les discriminations et les stéréotypes. Pendant cette soirée, organisée depuis 2004, une vingtaine d’artistes ont présenté des sketches contre le racisme.

Dans le contexte du mouvement Black Lives Matter et de l’attention donnée aux déclarations liées à la couleur de peau, fin mars, une polémique a éclaté à propos d’une émission Pyramide, diffusée sur France 2 en 1995. À l’occasion de sa rediffusion sur TMC, certains internautes et journalistes ont pointé plusieurs remarques jugées sexistes et racistes faites à la télévision il y a 26 ans. Selon eux, l’animatrice Pépita, la seule femme noire de l’équipe, a été victime de ces remarques. Contactée par Cyril Hanouna, l’intéressée a pourtant réfuté tout racisme dans l’émission.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
Tags:
performance, présentateur de télévision, France Télévisions, antiracisme, racisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook