Société
URL courte
Par
8981
S'abonner

Une Ivoirienne de 17 ans a fait part à la BBC de l’histoire de son incroyable sauvetage après trois semaines de dérive en mer en compagnie de 59 personnes dont seulement trois, Aïcha y comprise, ont survécu.

Un nouveau drame de l’émigration s’est joué au large des îles Canaries.

Aïcha, une jeune Ivoirienne de 17 ans, a été sauvée par un officier de l'armée de l'Air espagnole qui, au cours d’une mission, a repéré parmi les flots une frêle embarcation dérivant dans l’océan. Parmi les personnes à bord, seules trois étaient encore en vie, dont l’adolescente. Les trois rescapés étaient dans un état physique grave. Ils avaient dérivé pendant 22 jours et étaient complètement déshydratés.

Aïcha a donné à la BBC quelques précisions sur le drame survenu après son embarquement.

«Deux jours plus tard, il ne restait plus d'eau, plus de nourriture. Le quatrième jour, il n’y avait plus d'essence.»

Le canot s’est retrouvé à la merci des vents et des courants. De nombreux occupants ne pouvaient plus se lever et demandaient qu’on leur donne à boire.

«On a pris une chaussure pour leur donner de l’eau de mer», a-t-elle poursuivi.

Elle a ajouté qu’au début, ils priaient mais que par la suite, ils n’avaient «même plus la force» de jeter les corps à l’eau. Au total, 56 personnes sont mortes à bord. Les trois survivants ont été pris en charge et le bateau avec les corps a été ramené au port de Tenerife.

La jeune fille avait quitté son pays en novembre dernier pour se rendre en Mauritanie, où elle a embarqué à bord du canot. Seule sa sœur aînée était au courant de ses plans d’accomplir le périlleux voyage, ajoute la BBC.

Drames à répétition

Des bateaux chargés d’émigrants sont retrouvés régulièrement en mer. Ainsi, il y a à peine trois jours, le 13 mai, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé la disparition d’au moins 17 de ces personnes dans un naufrage, leur embarcation ayant été retrouvée au large de la Tunisie.

«Un bateau a chaviré au large des côtes tunisiennes. 17 migrants sont portés disparus. Il y a deux survivantes. Ils étaient partis de Libye», a précisé Flavio Di Giacomo, porte-parole du Bureau de coordination pour la Méditerranée de l’OIM.

L’un des plus grands drames remonte au 22 avril dernier, lorsqu’un bateau pneumatique avec environ 130 personnes à bord s’est retourné en Méditerranée.

Aucun survivant n'a été retrouvé malgré le secours de l’Ocean Viking, arrivé trop tard.

Médecins sans frontières (MSF) a annoncé le 13 mai la relance de ses activités de recherche et de sauvetage en Méditerranée centrale, afin de secourir ceux qui tentent de traverser la mer pour fuir la Libye. L’organisation rappelle dans ce contexte que depuis le début de l'année, plus de 500 personnes ont trouvé la mort dans ce secteur.

Selon France Culture, au 6 mai dernier, quelque 120.000 personnes avaient rejoint l’Espagne, l’Italie, la Grèce, Malte ou Chypre par voies terrestre et maritime entre janvier 2020 et mai 2021.

En France

La Manche et la mer du Nord ne sont pas épargnées non plus par le phénomène. Le 13 mai, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Gris-Nez a été informé par les services de secours belges que des émigrants s’étaient retrouvés en difficulté lorsque leur embarcation a commencé à prendre l’eau au large de Dunkerque. Les huit naufragés ont été rapidement repérés et pris en charge, a fait savoir la préfecture maritime de La Manche et de la mer du Nord, précisant qu’ils étaient tous sains et saufs.

Deux jours plus tôt, le CROSS avait récupéré 29 naufragés au large de la digue de Malo-les-Bains. Une opération semblable lancée le 10 mai avait permis de sauver 14 personnes.

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
canot, mer, migrants
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook