Société
URL courte
Par
34864
S'abonner

C’est le jour J, les terrasses ont pu rouvrir et, sans surprise, les Parisiens étaient au rendez-vous, malgré une météo capricieuse. Il aurait fallu plus qu’une averse et deux ou trois bourrasques pour décourager la population plus heureuse que jamais. Le 19 mai marque bel et bien le début d’une liberté retrouvée.

«On a hâte de retrouver nos clients. Mais c’est vrai que se retrouver à 50% de nos capacités et uniquement en terrasse, avec le temps qu’on a aujourd’hui, c’est compliqué», confie Charles-Henri, propriétaire d’un restaurant.

On y est! Les terrasses des cafés et des restaurants ont ouvert ce 19 mai, après plus de sept mois de fermeture. «C’est une liberté retrouvée et une liberté de travailler», déclare le propriétaire de Brigitte, un restaurant du XVIIe arrondissement. À Paris, les rues sont de nouveau pleines à craquer. Dans le IIe arrondissement, la rue des Petits-Carreaux a retrouvé de sa saveur et ça se voit. Mieux, ça se sent: «Ça bouge, Paris retrouve son âme», déclare France. «C’est la première terrasse de 2021, on donne tout ce midi et on va tout donner ce soir», poursuit avec enthousiasme Alissata. Toujours dans le respect des mesures sanitaires, bien entendu!

 «Je suis l’homme le plus heureux du monde», lance Alban, un autre client attablé quelques mètres plus loin, «ça nous fait penser à autre chose qu’au Covid». Les cuisines tournent à plein régime, les plats se succèdent comme si rien n’avait changé. «C’est fou cette capacité à s’adapter, puis on se rend compte de la beauté des rues parisiennes.»

Les Parisiens, tels d’irréductibles Gaulois, ont bravé le mauvais temps et ont pu oublier le Covid, le temps d’un déjeuner… mais pas que. Certains ont même posé un jour de congé pour rattraper le temps perdu: «Là, on prend un café, on va visiter un musée… Et pourquoi pas voir un film, faire du shopping? On va tout faire!» lance un autre client.

La journée ne fait que commencer pour professionnels et clients. Avec un couvre-feu décalé à 21h, les terrasses ne sont pas près de se vider. «Terrasses pluvieuses, terrasses heureuses», pourrait bien devenir un nouveau dicton.

Lire aussi:

Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Tags:
restaurant, déconfinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook