Société
URL courte
Par
538
S'abonner

Un pharmacien américain, connu pour ses prises de position anti-vaccins et adepte de la théorie de la Terre plate, a sciemment détérioré des centaines de doses du vaccin de Moderna dans l’hôpital où il travaille. Plus de 50 de ses collègues médecins ont été vaccinés avec les préparations abîmées.

Un pharmacien travaillant dans un hôpital du village américain de Grafton (Wisconsin) a été condamné à trois ans de prison pour avoir détérioré intentionnellement des vaccins, rapporte le 8 juin le Département de la Justice dans un communiqué. Steven Brandenburg devra rembourser à sa clinique 83.800 dollars (environ 69.000 euros). Il a été reconnu coupable de mise en danger d'autrui et de falsification de médicaments.

«Ceux qui abîment sciemment ce vaccin mettent la santé des patients américains en danger. Le verdict d'aujourd'hui devrait rappeler que ce genre d'activités de détérioration illicite ne sera pas toléré», a déclaré une responsable du gendarme sanitaire américain Food and Drug Administration (FDA), citée dans le communiqué.

Le personnel médical «troublé»

Selon les éléments du dossier, fin décembre, le pharmacien a sciemment retiré du réfrigérateur des lots du vaccin de Moderna. Selon le Milwaukee Journal Sentinel, l’intéressé a sorti les vaccins du réfrigérateur les 24 et 25 décembre pour trois et neuf heures respectivement. Chaque fois, un membre du personnel, ignorant l’acte de Brandenburg, remettait les lots dans le réfrigérateur, avant que l’intentionnalité soit révélée.

Plus de 500 doses ont été abîmées de cette manière.

Avant que l’administration du centre médical prenne connaissance de son geste et ait détruit la plupart de ces flacons, des dizaines d’injections avaient été faites. Ainsi, 57 personnes, principalement des médecins de l’hôpital, ont été vaccinées avec des doses abîmées.

«L’équipe est encore très troublée. Cela a eu des effets dévastateurs sur le centre médical», insiste pendant l’audience Michelle Blakely, directrice de l’hôpital, selon le Milwaukee Journal Sentinel.

La préparation contenue dans ces doses est considérée comme étant encore efficace. Bien que le vaccin de Moderna doive être conservé entre -25° et -15°C, après décongélation le médicament peut être conservé à température ambiante pendant environ 12 heures sans perdre en efficacité, d’après les recommandations du fabricant.

Un «antivax» virulent

Âgé de 46 ans, le pharmacien a été arrêté fin décembre.

D’après le dossier du tribunal, Brandenburg était sceptique envers les vaccins en général, et celui de Moderna en particulier. Il avait évoqué son scepticisme vaccinal auprès de plusieurs collègues et à plusieurs reprises. Dans le passé, il avait essayé de persuader ses collègues de recevoir des injections de solution saline au lieu de vaccins contre la grippe.

D’après son avocat, ces actions peuvent s’expliquer par le trauma psychologique qu’il a reçu en tant que personnel médical affrontant la pandémie. Une de ses filles a été diagnostiquée avec de l’eczéma après avoir reçu jeune un vaccin.

L’intéressé est également persuadé que la Terre est plate et que les attaques terroristes du 11 septembre ont été truquées, précise le Milwaukee Journal Sentinel.

«Je n'avais pas le droit de prendre cette décision à leur place. Je suis tourmenté par ça au quotidien», a-t-il fait valoir pendant l’audience.

Scepticisme vaccinal aux États-Unis

Au 8 juin, 50,1% des Américains avaient été entièrement vaccinés, soit 104,4 millions. Actuellement, la campagne vaccinale est ouverte à tous les Américains de plus de 12 ans. Depuis la mi-mai, les personnes vaccinées sont autorisées à ne plus porter leur masque à l’extérieur.

Malgré ces chiffres, un taux assez faible de réticents aux vaccins persiste. Selon un sondage réalisé par Kaiser Family Foundation (KFF), 13% des Américains interrogés affirment qu’ils ne veulent «définitivement» pas se faire vacciner. Cette proportion est stable depuis plusieurs mois.

Toujours d’après le sondage, parmi les groupes les plus réticents, 27% sont des Républicains (27%), 24% des résidents ruraux et 23% des chrétiens évangéliques blancs.

Les jeunes adultes (19%) et les adultes noirs (22%) disent vouloir attendre et voir avant de se faire vacciner. Parmi ceux à ne pas être vaccinés et qui n’envisagent pas de le faire dans l’immédiat, environ quatre sur dix (41 %) déclarent s'être sentis «injustement sous pression».

Le sondage a été réalisé du 18 au 25 mai auprès d’un échantillon de 1.526 personnes de plus de 18 ans.

 

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
Moscou dévoile les images du survol du HMS Defender par un avion militaire russe - vidéo
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Tags:
condamnation, complotisme, anti-vaccins, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook