Société
URL courte
Par
373
S'abonner

Envie de voyager aux quatre coins du monde gratuitement? C’est possible avec Airbnb à une condition: garantir un retour d'expérience pour la plateforme mondiale de locations.

Le géant de location de logements Airbnb propose à 12 volontaires de voyager pendant un an autour du monde à ses frais en échange d’un retour d'expérience.

«Nous vous demanderons de nous faire part de vos expériences, qui pourraient contribuer à façonner l'avenir du voyage et du mode de vie avec Airbnb», indique la société sur son site.

Le programme, qui débutera en juillet 2021, prévoit 10 mois qui «seront passés à voyager et à vivre dans des logements proposés sur Airbnb», la plateforme s'engageant à prendre à sa charge le «crédit pour les hébergements», l'«allocation de transport», les «suggestions d'annonces» et les «expériences locales».

La société recrute pour son offre singulière les profils les plus différents, allant de télétravailleurs et artistes à des parents dont les enfants ont quitté le nid et voyageurs de proximité, en passant par les jeunes familles et les nomades numériques. Petit bonus pour chaque candidat sélectionné: il pourra emmener trois compagnons.

Changement des habitudes

Airbnb lance ce programme pour déterminer les changements apportés aux produits et ressources, les types d’hébergement idéaux pour les voyageurs seuls ou en famille et les avantages financiers liés à l’accueil de voyageurs. Car la plateforme a constaté, dans un rapport sur les voyages et le mode de vie, que les habitudes des usagers ont évolué.

Ainsi, un changement important est constaté au niveau des séjours de longue durée: les réservations pour 28 jours ou plus ont augmenté de 10% au premier trimestre 2021 par rapport à 2019. Il semble que la raison en soit le télétravail qui a explosé lors de la pandémie. Car ceux qui travaillent au bureau peuvent désormais se permettre de rester dans un lieu de villégiature.

En outre, 11% des voyageurs qui ont réservé des séjours longue durée en 2021 ont déclaré avoir un style de vie nomade, et 74% des consommateurs interrogés dans cinq pays ont dit souhaiter vivre dans un endroit différent de celui où leur employeur est implanté après la pandémie.

Estimant que cette tendance «va s'inscrire dans la durée», la plateforme souhaite étudier à fond les besoins futurs de ses clients.

Le voyage comme mode de vie

Toujours selon le rapport d’Airbnb qui a interrogé des personnes dans cinq pays et trois États américains, ceux qui considèrent le voyage comme un mode de vie sont à peu près à égalité avec ceux qui le voient comme un déplacement ponctuel.

En effet, avant la pandémie, les voyageurs n'étaient pas limités dans les lieux où ils pouvaient se rendre, mais, depuis presque toujours, ils l’étaient par la semaine de travail et l’année scolaire. La pandémie a pour beaucoup inversé ce phénomène, limitant les destinations, mais permettant de travailler et d’apprendre à distance, constate le document. Dans cinq pays examinés à travers le monde, la réponse des personnes interrogées, au sujet de la façon dont leurs voyages changeraient s'ils avaient plus de flexibilité, est qu’ils voyageraient plus souvent.

Airbnb constate également un «déplacement» des voyages qui sont moins effectués dans les grandes villes. Ainsi, si durant l’été 2019 les grandes destinations étaient Paris, Berlin et Rome, pour l'été 2021, le top penche du côté des zones côtières et rurales, respectivement le Var, la côte de la mer Baltique et la Sardaigne.

Avis aux amateurs, pour s’inscrire, c’est ici.

Mission en Antarctique

En septembre 2019, Airbnb avait déjà lancé un appel afin de trouver des volontaires pour passer du temps sur «le continent le plus haut, le plus sec, le plus froid et le plus venteux de la Terre», l’Antarctique. Seulement cinq volontaires ont été sélectionnés pour l’Antarctic Sabbatical parmi plus de 140.000 candidats: d'Hawaï, d'Arizona, d'Inde, de Norvège et de Dubaï. Les volontaires ont recueilli des échantillons de neige pour étudier l’ampleur de la présence de microplastiques dans l’Antarctique, a expliqué la plateforme.

Et même si la neige est présente partout sur le continent, l’opération s’est révélée délicate puisqu’il s'agissait de marquer des sites avec des perches de bambou, de creuser et de ramasser soigneusement les échantillons à une profondeur précise de 40 centimètres.

Qui plus est, tout devait être minutieusement enregistré, tant la latitude, la longitude et l'altitude que la température ainsi que la vitesse du vent et sa direction.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Israël, Royaume-Uni: les vaccins inefficaces face au variant Delta?
«Syndrome de l’escargot»: ces Français qui préféreraient rester confinés
Tags:
volontaires, voyages, Airbnb
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook