Société
URL courte
Par
0 21
S'abonner

L'Inde a annoncé mercredi la réouverture de son principal site touristique, le Taj Mahal, alors que le pays prévoit de lever les restrictions sanitaires pour tenter de revitaliser l'économie tout en se remettant péniblement d'une deuxième vague dévastatrice de coronavirus.

L'Inde a ordonné la fermeture de ce monument du 17ème siècle, construit par l'empereur moghol Shâh Jahân dans la ville d'Agra, au début du mois d'avril après l'introduction des mesures strictes de confinement dans l'espoir d'endiguer la flambée des infections au COVID-19.

Seuls 650 touristes seront autorisés à pénétrer dans l'enceinte du Taj Mahal au même moment, a déclaré le magistrat du district d'Agra, Prabhu Singh.

Le monument de marbre blanc attire normalement 7 millions à 8 millions de visiteurs par an, soit une moyenne de plus de 20.000 personnes par jour.

Le ministère indien de la Santé a fait état mercredi de 62.224 nouvelles infections au coronavirus, soit une légère augmentation par rapport aux chiffres de la veille, mais toujours bien en deçà du pic de plus de 400.000 cas quotidiens enregistrés en mai.

Selon les données reportées, le nombre total de cas de contamination au coronavirus recensés en Inde s'élève désormais à 29,63 millions, alors que le nombre total de décès liés au virus atteint 379.573.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Face au «chantage» gouvernemental, ils préfèrent acheter un faux-vrai pass sanitaire par principe - témoignages
Tags:
Inde, Taj Mahal, tourisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook