Société
URL courte
Par
6117
S'abonner

L'élue américaine républicaine Marjorie Taylor Greene a comparé le port obligatoire du masque à l’Holocauste et le passeport vaccinal à l’étoile jaune, avant de s’excuser. Précédemment, une commerçante avait suscité l’indignation en vendant des étoiles de David avec l’inscription «non-vacciné».

Alors que la campagne de vaccination aux États-Unis bat son plein et le port du masque reste obligatoire uniquement pour les non-vaccinés, des figures politiques remettent en question cette obligation.

Fin mai, l'élue républicaine Marjorie Taylor Greene, adhérente à de nombreuses théories complotistes, a établi une analogie entre le passeport vaccinal et l'étoile jaune.

«Les employés vaccinés reçoivent une attestation de vaccination, tout comme les nazis ont forcé les Juifs à porter une étoile jaune», a-t-elle déclaré.

​Toujours en mai, dans un podcast conservateur, elle a comparé le port du masque obligatoire, imposé aux élus par Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, avec l’obligation de porter une étoile jaune, imposée par les nazis aux Juifs. Ces propos ont suscité l’indignation, les Démocrates s’apprêtant à la sanctionner pour sa remarque.

Le 14 juin, après avoir visité l’United States Holocaust Memorial Museum à Washington, l’élue a présenté ses excuses:

«Quand vous faites une erreur, vous devez l’assumer [...]. Et il y a des mots que j'ai dits et des remarques que j'ai faites que je sais offensantes. Je veux présenter mes excuses pour cela».

La représentante l'État de Géorgie a ajouté qu’il «n’y avait pas de comparaison à l’Holocauste» dans ses propos, selon l’Associated Press.

Des étoiles jaunes pour les non-vaccinés

Fin mai, une commerçante américaine de Nashville (Tennessee) avait déjà créé une polémique en proposant à la vente des badges marqués d’une étoile de David comportant l’inscription «non vacciné». Après le refus de certains fournisseurs de collaborer avec son magasin et le tollé suscitésur les réseaux sociaux, la commerçante a présenté ses excuses. Selon elle, elle ne voulait en aucun cas banaliser le thème de l’Holocauste, quand six millions de Juifs ont été tués par les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale.

Actuellement, 51,4% des Américains de plus de 12 ans ont reçu deux doses de vaccins, soit 145,7 millions de personnes. Néanmoins, la proportion des réticents à l’idée de se faire vacciner contre le Covid-19 reste importante. Selon un sondage de la Kaiser Family Foundation (KFF) réalisé fin mai, ce taux, de 13% environ, est stable depuis plusieurs mois.

 

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
vaccination, anti-vaccins, Holocauste, Musée mémorial de l'Holocauste de Washington
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook