Société
URL courte
Par
4123
S'abonner

L’actuel ministre de la Justice aurait été invité par TF1 à participer à «Danse avec les stars». S’il acceptait, il serait loin d’être le seul poids-lourd LREM à participer à des émissions de divertissements: Marlène Schiappa a ainsi co-animé une émission avec Hanouna et le Président est récemment apparu dans une vidéo de McFly et Carlito.

Alors que la nouvelle saison de «Danse avec les stars» sera diffusée dès cet octobre, l’animateur Philippe Lellouche a lâché «un vrai scoop»: selon lui TF1 avait proposé à Éric Dupond-Moretti de participer au show il y a un certain temps.

«Un jour, il a un coup de fil de TF1 et une nana qui lui dit: “Bonjour Maître”, puisqu’à l’époque il était encore avocat, “Est-ce que vous voulez bien me rappeler, je sors d’une réunion avec la direction de TF1, on voudrait vous parler”. Donc il rappelle [...] et elle lui dit: “On a pensé à vous pour Danse avec les stars”», a indiqué le samedi 26 juin sur RTL Lellouche, lui-même animateur de «Top Gear France» et qui se présente comme un ami de Dupond-Moretti.

Il a ajouté que l’actuel ministre, âgé de 60 ans, aimait l’idée d’animer une émission de débat: «Avant qu’il soit ministre, mon ami Éric Dupond-Moretti avait laissé supposer qu’il n’aurait rien contre l’idée d’animer une émission de télé du genre “Droit de réponse”».

«Là c’était quand même extraordinaire, c’est-à-dire que les bras m’en sont tombés [...]. J’aime bien comme ça les gens qui espèrent comme ça», a-t-il conclu avec humour.

Intervenant sur «Faites entrer l’accusé»

Avant sa nomination au poste de ministre de la Justice le 6 juillet 2020, Éric Dupond-Moretti a fait une brillante carrière d’avocat pénaliste et était réputé pour le nombre d’acquittements obtenus. Ainsi, en février 2020, il a décroché son 145e pour un homme condamné pour meurtre. Il a pris également la défense de plusieurs personnalités comme Karim Benzema, Bernard Tapie ou encore Patrick Balkany.

Sa première visite officielle a eu lieu à la prison de Fresnes (Val-de-Marne) le 7 juillet, le jour de la passation des pouvoirs. Dès son arrivée des détenus ont crié «acquittator» et «viens nous défendre».

Du fait de sa profession, Éric Dupond-Moretti passait souvent à la télévision: dans les années 2000, il est apparu dans plusieurs épisodes de l’émission «Faites entrer l’accusé». Il y jouait son propre rôle, celui d’un avocat de la défense.

«Le nouveau monde» à la télévision

Si le ministre de la Justice n’a probablement pas donné suite à la proposition de TF1, le parti LREM a lancé une nouvelle «mode» dans le monde politique: participer à des émissions de divertissements, loin du sérieux qui accompagne habituellement la fonction de ministre, ou celle de Président de la République.

En janvier 2019 Marlène Schiappa, alors secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, a coanimé avec Cyril Hanouna une émission spéciale de son habituel «Balance ton post». Elle était consacrée au grand débat national lancé par le gouvernement en réaction au mouvement des Gilets jaunes. L’émission étant suivie par plus d’un million de téléspectateurs, Mme Schiappa s’était retrouvée sous le feu des critiques, notamment de la part des politiques.

Fin mai, c’est Emmanuel Macron qui était présent dans une vidéo des deux youtubeurs McFly et Carlito en se livrant à un «concours d’anecdotes» pour cibler la jeunesse. Comme l’a remarqué Le Monde, dans l’Histoire de France c’était la première fois qu’un Président de la République participait à une émission de divertissement sans y diffuser le moindre contenu politique.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
téléréalité, TF1, Eric Dupond-Moretti, divertissement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook