Société
URL courte
Par
2811925
S'abonner

Plusieurs personnes ont appelé au boycott de la marque de bière Heineken en lançant un hashtag sur les réseaux sociaux. Une initiative qui a été provoquée par une publicité «pro-vaccin» du brasseur.

L’appel de Heineken à se faire vacciner n’a pas plu à tout le monde. À l’origine de la polémique, une vidéo publiée sur le compte Twitter du brasseur. Elle montre des personnes âgées en boîte de nuit, sans masque ni gestes barrières, une bière à la main. La séquence s’achève par un message appelant à se faire immuniser contre le Covid-19: «La nuit appartient aux vaccinés. Il est temps de les rejoindre».

Le hashtag #BoycottHeineken est ainsi apparu sur les réseaux sociaux, invitant à ne plus consommer la marque. En effet, la campagne publicitaire indigne de nombreux internautes qui dénoncent une propagande.

En signe de protestation, certains ont même mis en ligne des vidéos montrant des bouteilles de bière versées dans l’évier.

Un porte-parole du brasseur explique dans un communiqué, cité par Bloomberg, que la publicité vise à «soutenir l’industrie hôtelière et à retourner dans les bars et les restaurants en toute sécurité afin que nous puissions tous être à nouveau ensemble».

Le média américain indique que le deuxième brasseur du monde est engagé pour la vaccination, à l’instar d’autres entreprises. Il note que les anti-vaccins représentent «un risque singulier pour les modèles économiques des marques fondées sur l’interaction sociale dans les bars, les restaurants et les discothèques».

D’après Bloomberg, les cadres de Heineken assument lutter contre le sentiment anti-vaccin qui est marqué dans certains pays.

Incitations à la vaccination

Heineken n'est pas la première entreprise à promouvoir les vaccins contre le coronavirus.

Auparavant, deux bars d’une même enseigne, installés à Paris et Bordeaux, ont promis d’offrir une pinte de bière aux clients immunisés sur présentation d’un justificatif.

Aux États-Unis, certains États proposent également des récompenses, comme une bière dans le New Jersey, des billets gratuits dans des parcs d’attractions de l’Illinois, ou encore des loteries d’un million de dollars dans l’Ohio et l’Oregon.

New York encourage ses habitants en offrant aux vaccinés un burger et des frites chez Shake Shack, tandis que la chaîne Krispy Kreme a commencé à offrir un donut par jour, et ce jusqu’à la fin de l’année.

À Hong Kong, plusieurs grandes entreprises et milliardaires se sont associés à la campagne de promotion des vaccins anti-Covid. Les personnes qui se font injecter les deux doses peuvent gagner des bons d'achat de 20 millions de dollars hongkongais (2,1 millions d’euros), un appartement à 1,15 million d’euros dans le quartier des affaires de Kwun Tong, une Tesla Model 3 (valeur environ 53.000 euros) ou encore des lingots d’or.

Lire aussi:

«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpellier - vidéos
Le pass sanitaire désormais obligatoire pour la pratique du football
L’intrusion de gens du voyage met ce club du foot français dans une «situation catastrophique» - photos
Tags:
vaccination, Covid-19, publicité, boycott
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook