Société
URL courte
Par
161733
S'abonner

Présentés comme «anti-sexe», les lits en carton venus équiper le Village olympique des Jeux de Tokyo font des remous sur le Web, mais ont une explication écologique, affirme le fabricant.

La rumeur court et continue de passionner les réseaux sociaux: le village olympique des Jeux de Tokyo a été équipé de lits… en carton. Officiellement par souci écologique, les JO étant souvent critiqués pour les travaux de grande ampleur.

Le Comité olympique de Russie a publié une photo de ce lit le 18 juillet.

Toutefois, les internautes proposent une autre version des faits. Selon nombre d’entre eux, il se pourrait que le cadre en carton du lit, d’apparence fragile, soit destiné à décourager toute activité «romantique». Par les temps de pandémie qui courent…

Dans chaque blague…

Le coureur de fond américain Paul Chelimo a été sans doute le premier à plaisanter sur ces lits destinés, selon lui, «à empêcher toute intimité entre sportifs».

«Ces lits ne seront capables de supporter que le poids d'une seule personne pour éviter toute situation autre que sportive. Je ne vois pas de problèmes pour les coureurs de demi-fond, on peut en mettre quatre comme nous dedans», avait-il tweeté.

Le gymnaste irlandais Rhys McClenaghan, a cependant tenu à «blanchir» les Japonais et leur idée. Faisant des bonds sur le lit, il a voulu prouver que cette accusation de «lit anti-sexe» n’était qu’une infox.

Le fabricant du meuble, Airweave, affirme que le lit de 2,1 mètres de long peut supporter un poids d'environ 200 kilogrammes, ce qui est plus que n'importe quel athlète ayant participé aux JO de Rio, relate le South China Morning Post.

«Ils sont plus solides que les lits en bois», a déclaré Takashi Kitajima, directeur général du village des athlètes, lors de la présentation du design en janvier, selon le journal.

Quelque 26.000 lits

L’entreprise Airweave Inc. avait déclaré dès septembre 2019, dans le monde de l’avant-pandémie, qu’elle respecterait strictement les règles de recyclage et fabriquerait sur cette base au moins 18.000 lits pour les Jeux olympiques et 8.000 pour les Jeux paralympiques. Outre les lits et les matelas, elle s’est engagée à fournir des oreillers et leurs taies, des coussins, des couettes, ainsi que du linge de lits et des couvre-lits.

La société avait précisé que les lits seraient conçus à partir de carton léger à haute résistance. Ainsi, après le départ des athlètes, tous les lits pourront être recyclés en produits plastiques.

Airweave avait été désignée comme partenaire officiel de Tokyo 2020 par le Comité d’organisation le 27 avril 2016.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
Un ministre assure que l’État prendra en compte les «remarques» du Conseil constitutionnel, pourtant obligatoires
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
Jeux olympiques, Tokyo, village olympique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook