Société
URL courte
Par
4529109
S'abonner

Face à la pandémie qui ravage le secteur des croisières, le groupe Royal Caribbean voit «une dynamique très positive» avec la reprise des opérations de ses navires. Son nouveau paquebot, baptisé Wonder of the Seas et qui pourra accueillir 6.800 passagers en plus de 2.400 membres d'équipage, subit des essais techniques en mer.

Le plus grand paquebot du monde, le Wonder of the Seas, a quitté vendredi 20 août les chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire afin de commencer pour la première fois un voyage de quatre jours visant à mener une série de tests techniques, rapporte Cruise Radio.

​Conçu pour le groupe Royal Caribbean, le Wonder of the Seas est le cinquième paquebot de la classe Oasis et le troisième construit aux chantiers de Saint-Nazaire après le Harmony of the Seas en 2016 et le Symphony of the Seas en 2018.

​Il pourra accueillir 6.800 passagers et 2.400 membres d'équipage. Il a une longueur de 362 mètres et une largeur de 66 mètres pour un poids de 230.000 tonnes et un tirant d'eau de plus de neuf mètres. Des dimensions qui dépassent celles de ses prédécesseurs.

​La livraison officielle du navire n’aura lieu que début 2022 en raison de la crise sanitaire. L'impact des fermetures de ports et de chantiers navals dans le monde a entraîné des retards dans le calendrier de construction. Le port d’attache du Wonder of the Seas sera Shanghai (Chine). Ses croisières devraient commencer au printemps 2022, indique Cruise Radio.

Reprise des opérations maritimes

Cette nouvelle intervient alors que le secteur des croisières a subi en 2020 des pertes importantes face au Covid-19, notamment la compagnie Royal Caribbean Cruises dans le contexte de l’arrivée du variant Delta.

Royal Caribbean a ainsi annoncé le 4 août une perte nette de 1,3 milliard de dollars (1,1 milliard d’euros) au deuxième trimestre, après une de 1,13 milliard de dollars (966 millions d’euros) au premier, selon les données d’IBES/Refinitiv citées par Reuters.

Cependant la société se montre optimiste quant à la reprise de l’activité face à la demande pour l'année prochaine qui augmente déjà. D’après l’armateur américain, 80% de sa flotte mondiale devrait être de nouveau en service d'ici fin 2021.

«Alors que nous regardons vers l'avenir, il y a une dynamique très positive avec la reprise des opérations de nos navires et un environnement de demande sain», a déclaré dans un communiqué Jason T. Liberty, vice-président exécutif et directeur financier du groupe.

Lire aussi:

Quand la CIA s’associe à l’Ukraine pour générer des fake news sur les «mercenaires russes»
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
Tags:
France, Chantiers navals de Saint-Nazaire, paquebot
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook